Tueur de Cleveland : comment les employés d’un McDonald’s ont essayé de l’arrêter…avec des frites

International

DRIVE - Steve Stephens, le "meurtrier de Facebook" qui s’est suicidé mardi après avoir pris en chasse par la police, a tout d'abord été repéré alors qu’il passait commande par des employés d’un McDonald’s. Ceux-ci ont cherché à le retenir un maximum pour que la police ait le temps d’intervenir.

C’est sur le parking d’un restaurant McDonald’s que son véhicule a été repéré. L’alerte donnée aux forces de l’ordre, Steve Stephens, suspect numéro un du meurtre d’un grand-père de 74 ans à Cleveland dimanche et surnommé "le meurtrier de Facebook" après y avoir diffusé les images, a d’abord été pris en chasse avant de se suicider en retournant son arme contre lui.

Interrogé sur la façon dont l’homme le plus recherché des Etats-Unis avait pu être identifié, le manager du fast food situé à Erie County, dans l'Etat de New York, a expliqué que ses employés l’avaient reconnu alors qu’il attendait sa commande au drive. 20 pièces de nuggets et une grande frite, a-il précisé.

Lire aussi

En vidéo

Le rappel des faits

Après avoir averti la police, les employés auraient cherché à retenir le meurtrier présumé le plus longtemps possible à la borne de retrait de commande, prétextant un peu d’attente pour faire les frites. "Mais il a juste pris ses nuggets en disant, "je dois partir", et il s’en est allé", a décrit le responsable du restaurant. Un départ sans se presser, a-t-il ajouté.

Sa cavale de trois jours s’est finalement arrêtée quelques mètres plus loin, après une rapide poursuite et son suicide au volant de sa voiture.

Lire et commenter