Tunisie : au moins 13 morts dans l'explosion d'un bus, l'état d'urgence proclamé

Tunisie : au moins 13 morts dans l'explosion d'un bus, l'état d'urgence proclamé

DirectLCI
TERRORISME - Une explosion a touché mardi un bus qui transportait des membres de la garde présidentielle à Tunis. Au moins 13 personnes sont mortes. L'état d'urgence a été proclamé pour trente jours.

La Tunisie de nouveau victime d'un attentat sanglant. Au moins 13 personnes ont été tuées mardi dans une explosion qui a frappé un bus de la garde présidentielle, dans le centre-ville de la capitale Tunis. Dans son dernier bilan mercredi matin, le ministère de la Santé précise qu'il y a 20 blessés, dont quatre civils, et que le 13e corps n'a pas encore été identifié.

L'explosion, qui s'est produite en fin d'après-midi près de l'avenue Mohamed-V, l'une des principales artères de la capitale, est un "acte terroriste", selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur tunisien.

Dans la soirée, le président tunisien Béji Caïd Essebsi a proclamé l'état d'urgence pour trente jours dans tout le pays et un couvre-feu pour le Grand Tunis, courant  de 21h à 5h du matin.

EN SAVOIR + >> Daech a revendiqué l'attentat

Grèves et réunions interdites

La Tunisie avait levé début octobre l'état d'urgence imposé quelques jours après l'attentat qui avait fait 38 morts, tous des touristes étrangers, le 26 juin dans un hôtel en bord de mer près de Sousse. Les Tunisiens avaient déjà vécu plus de trois ans sous état d'urgence, du 14 janvier 2011, quelques heures avant la fuite du dictateur Zine El Abidine Ben Ali, à mars 2014.

Cette mesure d'exception permet notamment aux autorités d'interdire les grèves et les réunions "de nature à provoquer ou entretenir le désordre", de fermer provisoirement "salles de spectacle et débits de boissons" ainsi que de "prendre toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature".

A LIRE AUSSI
>> 
Tunisie : émotion après la décapitation d'un jeune berger par des djihadistes
>>
Prix Nobel de la paix 2015 : la Tunisie honorée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter