Turquie : 13 soldats tués et 48 blessés dans une explosion près d'une université

DirectLCI
ATTENTAT - Un véhicule a été visé samedi par une explosion devant l'université de Kayseri, dans le centre de la Turquie. Il transportait des militaires selon les dernières informations. Un premier bilan fait état de 13 soldats turcs tués et de 48 blessés.

Une voiture piégée a explosé samedi 17 décembre à proximité d'un autobus public devant l'université d'Erciyes à Kayseri dans le centre de la Turquie. Au total 13 soldats turcs, qui se trouvaient à l'intérieur du car ont été tués selon un premier bilan, et 48 personnes ont été blessées. Ces derniers ont été pris en charge et emmenés à l'hôpital, parmi eux pourraient se trouver des civils. Des images télévisées montraient dans la matinée un bus réduit en une épave fumante.


Les militaires, des non gradés et des sous-officiers avaient reçu la permission de sortir du bâtiment de commandement pour la journée et se rendaient au marché local.

Un double attentat avait fait plus de 40 morts la semaine dernière

Selon le vice-premier ministre turc, Numan Kurtulmus, "tous les éléments désignent pour le moment le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, ndlr)", même si toutes les possibilités restent "envisagées". Le gouvernement a depuis interdit la diffusion des images de l'explosion.


Depuis l'été 2015, avec la reprise du conflit kurde et les combats en Syrie, le pays est régulièrement la cible d'attentats attribués au groupe Etat islamique (EI) ou au PKK et mouvements proches. Pour autant, cette ville était jusque là épargnée.


Le 10 décembre, un double attentat à Istantbul avait fait plus de 40 morts et une centaine de blessés devant le stade de football de la ville. Ce dernier a été revendiqué par les Faucons pour la liberté du Kurdistan (Tak), un groupe armé lié au PKK.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter