Turquie : arrestation du rédacteur en chef du journal d'opposition Cumhuriyet

Turquie : arrestation du rédacteur en chef du journal d'opposition Cumhuriyet

ARRESTATIONS - La purge d'Erdogan continue. Ce lundi, c'est le journal Cumhuriyet qui vient de voir son rédacteur en chef arrêté. Très critique de la politique autoritaire du pouvoir turc, plusieurs journalistes de ce quotidien sont déjà derrière les barreaux.

La purge, entamée par le président Recep Tayyip Erdogan après le coup d'Etat manqué du 15 juillet, semble ne pas avoir de limite. Ce lundi 31 octobre, la police turque a arrêté Murat Sabuncu, rédacteur en chef du quotidien d'opposition Cumhuriyet, et délivré treize mandats d'arrêt à l'encontre d'autres journalistes et responsables du journal.

Selon l'agence de presse progouvernementale Anadolou, les autorités étaient à la recherche d'Akin Atalay, président du directoire, et du journaliste Güray Oz. Leurs domiciles ont été perquisitionnés. Sauf que ce M. Oz est déjà derrière les barreaux avec nombre de ses collègues, affirme le journal, qui précise qu'une perquisition était également en cours au domicile de l'un de ses caricaturistes, Musa Kart.

Toute l'info sur

La purge en Turquie

Suspicion générale

Erdogan attribue depuis le début la tentative de putsch à son ancien allié Fethullah Gülen, en exil aux Etats-Unis. Un communiqué du parquet d'Istanbul assure que plusieurs dirigeants du journal et de la fondation Cumhuriyet, qui possède le quotidien, font l'objet d'une enquête pour des activités en lien avec Gülen, mais aussi avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Cette purge touche tous les secteurs, de la justice à l'armée en passant par l'université. Au niveau de la presse, des dizaines de journalistes ont été écroués, des centaines de médias fermés. Tout ce qui vient porter une voix opposée à la politique d'Erdogan, comme c'est le cas de Cumhuriyet, est muselé. Ce journal avait notamment publié une enquête affirmant, vidéo à l'appui, que les services secrets turcs ont fourni des armes à des rebelles islamistes en Syrie.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

    "Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

    EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

    Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

    Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.