Le compte Twitter de Donald Trump désactivé par un employé sur le départ

ETATS-UNIS - Un employé de Twitter sur le départ s'est amusé, jeudi 2 novembre, à désactiver le compte du président américain Donald Trump, vite rétabli au bout de quelques minutes.

A-t-il voulu lui couper le sifflet ? Faire une petite blague ? Lancer un message au monde ? Jeudi, un employé de Twitter  s'est amusé à désactiver le compte du président américain Donald Trump. 


Vers 19h, les visiteurs du compte @realDonaldTrump ont ainsi été accueillis par le message: "Désolé, cette page n'existe pas". Mais le compte a été vite rétabli au bout de quelques minutes, a annoncé le réseau social. 


Twitter avait auparavant annoncé que le compte de Donald Trump avait été désactivé à la suite d'une erreur commise par un employé du réseau social : "Plus tôt aujourd'hui, le compte @realDonaldTrump a été désactivé par inadvertance à cause d'une erreur humaine commise par un employé de Twitter", avait tweeté le groupe.

"Le compte a été coupé pendant onze minutes et a depuis été rétabli", avait-il ajouté, précisant qu'une enquête interne était en cours et que "les mesures nécessaires pour que cela ne se reproduise pas à l'avenir" étaient prises. Mais "nous avons découvert à travers notre enquête que cette coupure a été provoquée par un employé de Twitter qui l'a fait lors de son dernier jour de travail", a ensuite révélé le groupe.


Ayant retrouvé la main sur le compte de son réseau social préféré, Donald Trump a vivement réagi vendredi. "Mon compte Twitter a été désactivé pendant 11 minutes par un employé voyou. Je pense que les nouvelles sont enfin en train de se répandre et d'avoir un impact", a-t-il écrit... cette dernière phrase énigmatique ayant laissé plus d'un Twittos perplexe

Ce compte personnel - il a un compte officiel @Potus qui sert peu - est le moyen de communication de prédilection du président américain. Il compte plus de 41,7 millions d'abonnés.

Il y annonce des mesures, lance des invectives et fait des commentaires - souvent désobligeants - sur les personnes, de son camp ou non, n'ayant pas ses faveurs. Il envoie quasi-quotidiennement ces messages en 140 caractères maximum et a composé plus de 36.000 tweets depuis son inscription.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter