Twitter masque un nouveau tweet de Trump "enfreignant" ses règles

Twitter masque un nouveau tweet de Trump "enfreignant" ses règles

MODÉRATION - Le réseau social et le milliardaire n'en fissent plus de se déchirer. Twitter a de nouveau épinglé Donald Trump ce mardi, jugeant qu'un des tweets du président américain "enfreignait" ses règles.

Le conflit tourne à l'empoignade entre Twitter et Donald Trump. Après avoir signalé l'un de ses tweets pour "apologie de la violence" après le décès de George Floyd, mort asphyxié par un policier blanc lors d'un contrôle le 25 mai à Minneapolis, ou avoir apposé le terme "média manipulé" sur une vidéo, le réseau social a encore sévi à l'encontre du président des États-Unis. La célèbre marque à l'oiseau a de nouveau épinglé le milliardaire ce mardi 23 juin, avec une mention signalant qu'un de ses tweets "enfreignait" les règles du réseau portant sur les "comportements abusifs", tout en laissant la possibilité de le lire.

"Il n'y aura jamais de 'zone autonome' à Washington tant que je serai votre président. S'ils essaient ils feront face à une force conséquente", proclamait le tweet en question de Trump, dans un contexte pesant de manifestations contre les violences policières et le racisme.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

"Notre règlement stipule que nous n'autorisons pas les gens à souhaiter ou espérer nuire à une personne ou à un groupe de personnes", a expliqué dans la soirée Twitter en réponse à une sollicitation de l'AFP. Les utilisateurs du réseau social ne peuvent donc pas "aimer" le message tweeté par le président des États-Unis, ni y répondre ou le retweeter sans commentaire.

Depuis quelque temps, Donald Trump fait face à une fonde des réseaux sociaux. Alors que Twitter a commencé à signaler ses messages et que Snapchat a décidé de ne plus les mettre en avant, Facebook, pourtant accusé d'être complaisant avec le président américain, a récemment retiré certaines pubs de campagne du candidat républicain comportant un symbole nazi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Limite des 10 km levée, couvre-feu allégé : les pistes du gouvernement pour le 2 mai

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Derek Chauvin reconnu coupable de meurtre du meurtre de George Floyd

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter