Typhon Faxai : au Japon, le calme malgré la tempête qui approche

International

TÉMOIGNAGES - Le typhon Faxai et ses rafales de près de 200 km/h doivent atteindre Tokyo dimanche soir. Sur place, selon deux Français joints par LCI, l'heure n'est pas à la panique, la population et les autorités étant habituées à ce type d'événement météorologique.

 À Tokyo, malgré l'arrivée du typhon Faxai, dont les rafales pourraient atteindre 200 km/h, "la vie continue sans aucun signe apparent de fébrilité", raconte le vidéaste français Julien Chièze, actuellement dans la capitale japonaise. Attendu pour le milieu de la nuit à Tokyo, Faxai a provoqué l'annulation de centaines de vols et l'évacuation de plus de 100.000 personnes sur les côtes japonaises, mais les Français sur place joints par LCI font part de la sérénité de la population, habituée à ce type d'événement climatique et rassurée par l'organisation des autorités.

Lire aussi

Nous sommes habitués à ce genre de situations- Aala Kanzali

"Le Japon est tout de même, dans l’ensemble, bien préparé pour ce genre de situations et les informations parviennent comme il le faut et on peut aisément se préparer si nécessaire", estime Aala Kanzali, auteur du blog "Un gaijin au Japon" et résident depuis mai 2011. Habitant dans les environs de Tokyo, il raconte avoir "connu plusieurs gros typhons", sans jamais s'être retrouvé au cœur de la dépression.

"Nous suivons les consignes des autorités japonaises et sommes habitués à ce genre de situations", poursuit l'expatrié, qui suit les informations sur la chaîne publique japonaise NHK. Sur son compte Twitter, celle-ci publie des images des pluies et vents de plus en plus violents qui commencent à toucher l'archipel, dimanche soir.

"La pluie a commencé à tomber, mais le typhon est attendu au cœur de la nuit, vers 3 heures sur Tokyo", explique Julien Chièze. Cet "amoureux du Japon", qui vient de publier une nouvelle vidéo dédiée à Tokyo sur sa chaîne YouTube suivie par plus de 300.000 personnes, restera à l'hôtel ce soir. Et il ne sera pas le seul. L'arrivée du typhon a commencé à vider les rues de Tokyo plus tôt que d'habitude ce dimanche, comme le signale Julien Chièze, ou encore le journaliste Alexis Delacour.

Probablement que certains possédant des maisons en bois le redoutent plus qu'en plein cœur de Tokyo- Julien Chièze

Si la prudence est de mise, aucun signe de panique et "rien d'anormal", raconte Julien Chièze, qui évoque des passants qui "parlaient relativement avec le sourire depuis cet après-midi... prévenant que certaines boutiques fermeraient peut-être un peu plus tôt". 

"Il faut faire attention à des choses qui pourrait être emportées par le vent...", tempère le vidéaste, qui observe malgré tout que ce typhon "s'annonce plus important". "Probablement que certains possédant des maisons en bois le redoutent plus qu'en plein cœur de Tokyo", poursuit-il, estimant que la tranquillité ambiante a aussi à voir avec le fait que Faxai touchera le Japon en pleine nuit.

Outre les fermetures de boutiques et les rues désertes, l'arrivée du typhon occasionne quelques relatives perturbations pour les habitants de Tokyo. "Nous devions emmener notre enfant à la crèche à 7h30 du matin ce lundi et ma femme aller ensuite au travail à Tokyo. Les lignes de trains Japan Railways ne seront pas opérationnelles avant 8h00 et la crèche n’ouvrira qu'à 9h00", raconte Aala Kanzali. "Pour le moment, ce sont les seuls changements que nous devons subir. Nous n’avons pas à changer de lieu d’habitation ou autre."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter