Ukraine : la Russie privée de sa carte de club du G8 ?

Ukraine : la Russie privée de sa carte de club du G8 ?

DirectLCI
DIPLOMATIE - Le G8 prévu en juin "chez" Vladimir Poutine, à Sotchi, s'impose pour les Occidentaux comme un moyen de pression contre les velléités russes en Ukraine. La France et la Grande-Bretagne ont suspendu dimanche leur participation aux réunions préparatoires de ce sommet, tandis que les Etats-unis vont jusqu'à menacer Moscou d'exclusion pure et simple du club des grandes puissances.

Si Vladimir Poutine continue de montrer les muscles et d'intimider l'Ukraine , il sera privé de "son" G8 à Sotchi. C'est le principal moyen de pression dont usent désormais les Occidentaux sur le maître du Kremlin.

Dimanche après une "réunion de crise" à l'Elysée, la France a décidé de "suspendre" sa participation aux réunions préparatoires du sommet prévu en juin dans cette station balnéaire de la mer noire, où viennent de se tenir les JO. La Grande-Bretagne lui a emboîté le pas, tandis que les Etats-Unis et le Canada avaient déjà évoqué cette éventualité.

Une question de prestige

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a même mis sur la table une menace encore plus radicale si Moscou poursuivait son "invasion" de la Crimée  : lui retirer sa carte de membre du club des huit nations les plus industrialisées (outre les pays déjà cités, le "Groupe des huit" compte aussi le Japon, l'Allemagne et l'Italie).

Pour la Russie, ne plus participer à la réunion annuelle où les grandes puissances parlent économie ou climat serait avant tout une perte de prestige, cette instance étant informelle. Cela ne fait que depuis 1998 que les Occidentaux lui ont accordé son strapontin au sein de leur "aristocratie".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter