Ukraine : les troupes russes se retirent, affirme John Kerry

Ukraine : les troupes russes se retirent, affirme John Kerry

DirectLCI
CONFLIT - Les troupes russes se retirent d'Ukraine et de la zone frontalière, a affirmé mardi le secrétaire d'Etat américain John Kerry à l'issue d'un entretien à Paris avec son homologue russe Serguei Lavrov

Le dégel avant l’hiver dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine ? Selon le secrétaire d’Etat américain John Kerry, les troupes russes se retirent actuellement du territoire ukrainien et de la zone frontalière. Une décision qui devrait permettre une levée des sanctions, réclamée depuis plusieurs semaines par Moscou.

"Les troupes se retirent, l'équipement lourd doit encore être retiré et la frontière doit être contrôlée et sécurisée", a déclaré John Kerry au lendemain de l'annonce par le président russe Vladimir Poutine d'un retrait des troupes russes déployées à la frontière avec l'Ukraine.

Rencontre Poutine-Porochenko vendredi

"Il y a quatre ou cinq critères principaux (à respecter) pour la levée des sanctions : l'un est la libération des otages, la libération de tous les prisonniers, un autre et le retrait des troupes et de l'équipement, (les autres sont) la fermeture de la frontières et le respect de la frontière sous l'égide de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe). Ce sont les principaux critères à obtenir pour une levée des sanctions", a souligné le secrétaire d’Etat. Avant de préciser : "Et à ce stade (...) un certain nombre sont maintenant en train d'arriver, les troupes se retirent, les équipements lourds ont encore à être retirés et la frontière doit encore être réellement contrôlée et sécurisée".

John Kerry s’était entretenu peu avant avec Sergueï Lavrov, lequel a tenté de le convaincre que les sanctions économiques avaient pour conséquence de saper les espoirs d'une reprise économique en Europe et de tendre les relations des Etats-Unis avec Bruxelles. Le ministre russe des Affaires étrangères avait accusé lundi le président américain Barack Obama d'avoir "forcé" l'Union européenne à adopter des sanctions contre la Russie. Ces sanctions économiques occidentales ont mis l'économie russe au bord de la récession. Un sujet que le président russe Vladimir Poutine devrait sans doute aborder vendredi à Milan, où il doit rencontrer le président ukrainien Petro Porenchenko.
 

EN SAVOIR + >> Ukraine : où en est le conflit ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter