Ukraine : Viktor Ianoukovitch "protégé" en Russie

Ukraine : Viktor Ianoukovitch "protégé" en Russie

International
DirectLCI
RUSSIE – Le président ukrainien déchu est sorti de son silence, une semaine après avoir fui son pays. Ce dernier se serait réfugié en Russie, où les autorités ont accepté de se charger de sa protection.

Viktor Ianoukovitch est sorti de son silence. Une semaine après avoir été chassé du pouvoir, l'ancien président ukrainien avait fui Kiev, mais sans que nul ne sache où il s'était caché. Une rumeur persistante disait seulement que l'homme avait tenté d'embarquer dans un avion dans son fief de Donetsk (est) samedi dernier afin de fuir vers la Russie.

Ce jeudi, les nouvelles sont venues de Moscou : l'homme est bel et bien sur son sol et y sera en sécurité. Le Kremlin affirme en effet avoir "satisfait" la demande du fugitif d'assurer sa sécurité personnelle sur le territoire russe face aux "extrémistes". "Etant donné que Monsieur Ianoukovitch s'est adressé aux autorités russes pour leur demander d'assurer sa sécurité personnelle, nous informons que cette demande a été satisfaite sur le territoire russe", a ainsi déclaré une source du pouvoir citée par les agences russes. Ce dernier fuit aussi la justice : il est en effet visé, depuis mardi, par un mandat d’arrêt international pour "meurtres de masse".

"Toujours président"

S'il a fui son pays, Viktor Ianoukovitch ne s'estime pas pour autant illégitime. Dans une déclaration transmise jeudi aux agences de presse russes, il se considère en effet toujours comme le président de l'Ukraine et dénonce les décisions prises par le Parlement, qui a voté sa destitution et la mise en place d'un pouvoir de transition.

"Je me considère toujours comme le chef légitime de l'Etat ukrainien", a-t-il ainsi affirmé dans une déclaration "au peuple ukrainien". "Malheureusement, tout ce qui se passe actuellement au Parlement d'Ukraine est illégitime", a-t-il ajouté, soulignant l'absence de nombreux députés de sa formation, le Parti des Régions.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter