Un adolescent chinois décède deux jours après son admission en "cure de désintox" à Internet

Un adolescent chinois décède deux jours après son admission en "cure de désintox" à Internet

FAIT DIVERS - Admis dans un centre "fermé et isolé" pour son addiction à Internet, un adolescent chinois est décédé moins de deux jours plus tard. Selon les parents interrogés par CCTV, le corps du jeune homme était recouvert de cicatrices. Pour le moment, la cause de sa mort n'a pas été établie.

Li Ao, adolescent chinois de 18 ans et cyberdépendant, devait passer près de 180 jours en rééducation dans un centre "fermé et isolé" de la province de l'Anhui, dans l'est de la Chine. Admis le 3 août dernier dans ce fameux centre, ce dernier est décédé moins de 48 heures après son arrivée. Selon les parents interrogés par la chaîne de télévision chinoise CCTV, l'école promettait d'utiliser une combinaison de méthodes psychologiques et d'entraînement militaire pour enrayer l'addiction du jeune homme. "Le centre dépendait du programme éducatif de Hefei et il avait visiblement enregistré des succès avec leurs méthodes. J'ai vu que la situation de mon enfant était quasiment la même que celles décrites par l'établissement", a déclaré la mère à la presse locale.

Le père et la mère de la victime, qui avaient payé 22.800 yuans (2.900 euros) pour traiter son addiction à Internet, ont également déclaré avoir reçu un appel téléphonique un jour et demi après l'admission de leur fils, leur annonçant que ce dernier était aux urgences. Pourtant, à leur arrivée à l'hôpital, ces derniers l'auraient trouvé à la morgue et recouvert de cicatrices.

Lire aussi

L'école n'avait pas l'autorisation de fonctionner

"Mon fils était recouvert de cicatrices de la tête aux pieds. Dans l'après-midi du 6 août, une équipe a inspecté le corps de mon fils et a constaté que, outre les blessures externes, il existait des lésions internes. (...) Les éducateurs du centre nous ont pourtant assurés qu'ils ne frappaient jamais les enfants ni n'utilisaient de châtiments corporels", a déclaré la mère, Liu Dongmei.

Si l'enquête se poursuit sur le drame, la cause du décès n'est pour l'instant pas établie. Selon la télévision publique, l'école, située non loin de la capitale provinciale Hefei, n'avait pas l'autorisation de fonctionner. Les membres de la direction de l'établissement et quatre éducateurs ont été interpellés par la police.

En vidéo

Pour ou contre ? La "digital detox", ou le besoin de débrancher tous ses objets connectés

En Chine, l'addiction à Internet est considérée comme un trouble clinique depuis 2008

En Chine, l'addiction à Internet est considérée comme un trouble clinique depuis 2008. Et le pays compterait des millions de jeunes passant l'essentiel de leur temps à jouer. Pour lutter contre ce phénomène grandissant, le géant chinois de l'internet Tencent a imposé en juillet des limites de temps de jeu aux enfants utilisant "King of Glory", un jeu de combat multijoueurs très populaire.

L'an dernier, une adolescente avait assassiné sa mère après avoir été envoyée dans un camp similaire à celui situé près de Hefei. Selon les médias chinois, la jeune fille avait été maltraitée pendant son séjour dans l'établissement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 12 cas d'infection par le variant Omicron désormais détectés en France

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Omicron : que sait-on de ce variant qui inquiète la planète ?

VIDÉO - Allemagne : les restrictions drastiques imposées aux non-vaccinés divisent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.