Un an après avoir tué sa petite amie, Oscar Pistorius brise le silence

Un an après avoir tué sa petite amie, Oscar Pistorius brise le silence

International
DirectLCI
JUSTICE - A presque deux semaines de son procès, le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius a brisé le silence vendredi, évoquant sa "douleur" après la disparition de sa petite amie Reeva Steenkamp, qu'il a tuée il y a exactement un an, au matin de la Saint-Valentin.

Il a brisé le silence, un an jour pour jour après avoir tué sa compagne Reeva Steenkamp, dans la nuit de la Saint-Valentin. Le sextuple champion paralympique Oscar Pistorius, dont le procès doit se tenir au début du mois de mars, s'est exprimé pour la première fois depuis le drame. Le sprinteur sud-africain a publié sur son site un communiqué pétri de remords qu'il a twitté dans la foulée : "Quelques mots du fond du cœur".

"Aucun mot ne peut bien traduire mes sentiments au sujet de l'accident dévastateur qui a causé tant de chagrin pour tout le monde qui aime vraiment, et continue à aimer, Reeva", écrit sur son blog le jeune homme de 27 ans. "La douleur et la tristesse, surtout pour les parents, la famille et les amis de Reeva, me consument avec douleur. Je vais porter pour le reste de ma vie la perte de Reeva et le traumatisme total de ce jour-là", a-t-il ajouté, signant simplement "Oscar".

Oscar Pistorius risque la prison à perpétuité

Des déclarations qui surviennent alors que le procès du champion, doit se tenir à partir du 3 mars. Jusqu'à présent, celui que l'on surnommait "Blade Runner" à cause de ses prothèses de carbone, s'était muré dans le silence. Libéré sous caution, il a toujours affirmé avoir abattu sa compagne par accident, la prenant pour un cambrioleur caché dans les toilettes. Mais l'accusation le soupçonne de l'avoir tuée après une violente dispute. S'il est jugé coupable de meurtre avec préméditation à l'issue de ce procès, Oscar Pistorius pourrait écoper de la prison à perpétuité.

De son côté, la famille de la victime, un mannequin qui avait 29 ans, doit se réunir dans l'arrière pays du Cap pour un lâcher de ballons commémoratif. "Nous allons lâcher des ballons à sa mémoire. Ils seront rouge et blancs, ses couleurs préférées", a indiqué à l'AFP Michael Steenkamp, l'oncle de Reeva.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter