Un an après Charlottesville, Trump ne condamne toujours pas les néonazis

International
DirectLCI
REMAKE - Le président américain Donald Trump a dit ce samedi condamner "tous les types de racisme" et a appelé à l'unité nationale, un an après le rassemblement néo-nazi meurtrier de Charlottesville et avant une nouvelle manifestation de suprémacistes blancs dimanche à Washington.

Donald Trump a déclaré samedi 11 août qu'il condamnait le racisme sous toutes ses formes à la veille de l'anniversaire d'un rassemblement nationaliste blanc à Charlottesville, en Virginie, qui avait coûté la vie à une militante antiraciste. On s'en souvient, le président américain s'était attiré une vague de critiques dans les jours qui avaient suivi le rassemblement de Charlottesville, le 12 août 2017, pour avoir renvoyé dos-à-dos les suprémacistes blancs à des contre-manifestants et avoir déclaré que "les deux parties" étaient à blâmer.

Sur Twitter, Trump est revenu sur les "émeutes" à Charlottesville qui, selon lui, se sont traduites par "un décès et des divisions absurdes".

"Nous devons nous rassembler en tant que nation. Je condamne tous les types de racisme et d'actes de violence. Paix à TOUS les Américains !" a-t-il écrit... renvoyant donc à nouveau les antinazis et les néonazis dos à dos.

Procès du militant néo-nazi en novembre

Les suprémacistes blancs avaient organisé ce rassemblement l'an dernier à Charlottesville pour protester contre la décision de la mairie de déboulonner une statue du général Robert Edward Lee, le chef de l'armée confédérée pendant la guerre de Sécession, dans un parc de la ville. Cette statue était considérée comme un symbole de l'Amérique esclavagiste.
  

Ce rassemblement suprémaciste avait suscité une contre-manifestation. Pendant celle-ci, un militant néonazi de 20 ans, James Alex Fields, Jr., est accusé d'avoir précipité sa voiture contre un groupe de contre-manifestants, tuant Heather Heyer, 32 ans, et blessant des dizaines de personnes. Il a plaidé non coupable. Son procès devrait commencer en novembre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter