Un bébé palestinien meurt asphyxié par des grenades tirées par l'armée israélienne

Un bébé palestinien meurt asphyxié par des grenades tirées par l'armée israélienne

DirectLCI
GUERRE – Alors que les affrontements sont devenus quotidiens entre les jeunes Palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes, un nourrisson est mort vendredi, asphyxié par des gaz lacrymogènes tirés par l'armée israélienne.

Un bébé palestinien de huit mois est mort vendredi asphyxié par des gaz lacrymogènes tirés par l'armée israélienne près du domicile de sa famille à Bethléem, en Cisjordanie occupée. Selon Al-Jazeera, le décès de ce nourrisson, Ramadan Thawabteh, est survenu au cours de heurts entre des policiers israéliens et de jeunes lanceurs de pierres palestiniens, à hauteur d'un checkpoint, et qui se sont infiltrés dans la maison du nourrisson. Un porte-parole du ministère de la Santé palestinien a confirmé le décès du nourrisson.

77 morts en un mois

Les forces israéliennes ont tué au total trois Palestiniens vendredi, dont ce bébé de huit mois. Un Palestinien de 17 ans est sérieusement blessé et des dizaines d'autres ont été légèrement blessés par les tirs israéliens en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza. Un journaliste d' Al-Jazeera rapporte que la police a tiré au moins sept fois sur le jeune Palestinien de 17 ans, dont le pronostic vital est engagé. 

Les scènes de violences entre Palestiniens et armée israélienne sont devenues quotidiennes depuis le 1er octobre, faisant 66 morts côté Palestiniens et 9 côté Israéliens. Cette histoire vient rappeler celle d’ un nourrisson palestinien mort brûlé lors de l'incendie de sa maison, déclenché par deux colons israéliens.

À LIRE AUSSI >> Les attaques au couteau se poursuivent

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter