VIDÉO - Un soldat britannique diffuse une chanson d'Ariana Grande depuis Raqqa en hommage aux victimes de l'attentat de Manchester

International
VICTOIRE - Un citoyen britannique parti lutter contre Daech aux côtés des forces kurdes a rendu hommage à ses compatriotes morts lors de l'attentat de Manchester. Lui-même natif de cette ville, il a diffusé la musique d'Ariana Grande, la chanteuse qui se produisait sur la scène de la Manchester Arena le 22 mai dernier, avant qu'un kamikaze ne se fasse sauter, tuant 23 personnes.

Rien qu'à entendre son accent, on devine que ce curieux personnage aux cheveux blancs vient de Manchester. Sur son treillis militaire plein de poussière, il arbore fièrement les écussons des YPG, les unités de combat des Kurdes syriens qui sont encore contre Daech depuis plusieurs années.


L'homme s'adresse à la caméra depuis le centre de Raqqa, en Syrie, avec une aisance particulière. Normal, puisqu'avant de prendre les armes contre Daech, il était acteur et tournait dans des films, dont Pirates des Caraïbes. Il se présente, Michael Enright, et explique qu'il se trouve sur le square Al-Naim, l'une des places centrales de la ville syrienne, là où trois ans auparavant, les djhiadistes s'amusaient à frimer en faisant des dérapages aux commandes de leurs tanks. Là, aussi, où ces mêmes hommes ont torturé, décapité et exhibé les corps des habitants de la ville.


Après avoir participé à la bataille du dernier grand fief de l'organisation terroriste aux côtés des combattants kurdes, le Britannique exprime sa fierté et son émotion. Lui-même mancunien, il sort alors sont téléphone et diffuse alors la chanson d'Ariana Grande "Bang Bang" autant en hommage aux victimes de sa ville qu'en défi aux terroristes.

Ariana Grande est la chanteuse américaine qui se produisait à la Manchester Arena le 22 mai dernier lorsqu’un terroriste s’était fait sauter dans la foule, tuant 22 personnes dont beaucoup d’enfants. L’attentat avait été revendiqué par Daech.


Quant à la bataille de Raqqa, elle s'est achevée le 17 octobre dernier, après plusieurs mois de combat. Les dernières poches de résistance de Daech ont été anéanties par les forces kurdes et les forces démocratiques syriennes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’assaut de Raqqa, "capitale" de Daech

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter