Un cas de peste bubonique détecté en Mongolie Intérieure, les autorités chinoises prennent des précautions

Un cas de peste bubonique détecté en Mongolie Intérieure, les autorités chinoises prennent des précautions
International

MALADIE - Alors que le monde fait face à la pandémie de Covid-19, en Mongolie Intérieure, un berger a été infecté par la peste bubonique, ont indiqué les autorités chinoises.

Tandis que de nouvelles maladies apparaissent, d'autres, ancestrales refont sporadiquement surface. En Mongolie Intérieure, une région autonome du nord de la Chine, un berger a été diagnostiqué comme étant infecté par la peste bubonique. L'homme est actuellement pris en charge dans un hôpital et dans un état stable. La ville de Bayannur, d'où est originaire le berger a émis une alerte de troisième niveau (sur une alerte de quatre), mettant en garde les habitants contre la chasse, la consommation et le transport d'animaux potentiellement infectés. 

Les habitants sont invités à signaler tout rongeur malade, ou mort, avec une attention particulière portée sur les marmottes. Le gouvernement local a, de son côté, mis en place des mesures de prévention qui devraient rester en vigueur jusqu'à la fin de l'année.

Des cas détectés chaque année, mais la maladie se soigne avec des antibiotiques

Cette maladie, qui avait fait des ravages au Moyen-Âge, est causée par une bactérie, la Yersina Pestis et se transmet par des puces infectées par des rongeurs. Et si les autorités mettent en garde contre les marmottes, c'est qu'elles sont considérées comme des hôtes dans ces régions rurales. Selon l'OMS, "les 3 principaux pays d’endémie sont Madagascar, la République démocratique du Congo et le Pérou. À Madagascar, des cas de peste bubonique sont notifiés presque chaque année pendant la saison épidémique (entre septembre et avril)".

Aux États-Unis, environ sept cas sont signalés chaque année, généralement sous forme bubonique, et se déclarent le plus souvent dans les zones rurales des États occidentaux, selon les Centers for Disease Control and Prevention .L'autorité sanitaire mondiale explique également qu'en cas de diagnostic précoce, un traitement aux antibiotiques est efficace s'il est administré dans les 24 heures. La maladie est mortelle dans environ 30 à 60% des cas non traités. 

En novembre dernier, deux cas de peste pulmonaire avaient été détectés à Pékin. La peste pneumonique est la plus rare mais la plus virulente des formes de peste, avec une transmission possible d'une personne à l'autre via une simple toux. Les cas de peste sont rarement signalés en Chine mais en Mongolie voisine, deux personnes en sont mortes au printemps 2019 après avoir consommé des rognons de marmotte crus, un mets qui peut véhiculer la bactérie, responsable de la peste. En Chine même, une personne est décédée de la peste bubonique en 2014 dans la province du Gansu (nord-ouest). La victime avait découpé une marmotte morte, possiblement contaminée, pour nourrir son chien, selon les médias locaux.

De 2010 à 2015, on a enregistré 3248 cas de peste dans le monde, dont 584 mortels. Les 3 principaux pays d’endémie actuellement sont Madagascar, la République démocratique du Congo et le Pérou.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent