Un collaborateur de Bolsonaro, qui a rencontré Trump samedi, testé positif au coronavirus

Un collaborateur de Bolsonaro, qui a rencontré Trump samedi, testé positif au coronavirus

EPIDEMIE - Le chef du service de presse de Jair Bolsonaro, qui a côtoyé le président américain Donald Trump le week-end dernier en accompagnant le président brésilien aux Etats-Unis, est porteur du coronavirus.

"Je crois que le pouvoir destructeur de ce virus est surestimé. Ces derniers mois, nous avons eu beaucoup de moments de crise, et nombre d'entre eux étaient des fantasmes. Le coronavirus n'est pas ce que les médias grand public en font." Ainsi parlait le président du Brésil, Jair Bolsonaro, le week-end dernier, en marge de sa visite aux Etats-Unis pour y rencontrer Donald Trump, son homologue américain... Selon le quotidien brésilien O Estado de S. Paulo,  cité ce jeudi par l'agence Reuters, le dirigeant a, depuis, été soumis à un test afin de déterminer s'il avait été contaminé par le nouveau coronavirus.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Lire aussi

A Brasilia, la présidence n'a pas souhaité confirmer à l'AFP cette information. Mais elle a tout de même révélé que Fabio Wajngarten, le chef du service de presse de Jair Bolsonaro, est, lui, porteur du coronavirus. Ce que son épouse a elle-même confirmé ce jeudi dans un message sur un groupe WhatsApp adressé aux parents de l'école où étudient leurs filles. Et ce qui suffirait à justifier que le président brésilien ait lui-même été testé ensuite...

Surtout, cela risque d'avoir un impact certain aux Etats-Unis, puisque Fabio Wajngarten se trouvait au déjeuner offert par Donald Trump à Jair Bolsonaro samedi dernier en Floride. Sur son compte instagram, il avait même posté une photo de lui se tenant juste à la gauche du président américain... "Mon mari est rentré d'un voyage aux Etats-Unis et a fait le test du covid, qui s'est révélé positif", avait écrit son épouse sur WhatsApp, selon le quotidien Folha de S. Paulo. Dit autrement : Donald Trump pourrait bien avoir été contaminé lui aussi. Un test sera très probablement nécessaire pour le vérifier.

Sur le même sujet

Lire et commenter