Un ex-député russe tué en plein centre de Kiev, en Ukraine

International

RÈGLEMENT DE COMPTES – L’ancien député de la Douma, Denis Voronenkov, réfugié en Ukraine et poursuivi par la Russie pour "escroquerie", a été abattu par balles à la sortie de l’hôtel Premier Palace.

Ce jeudi matin, à 9h30 (11h30 heure française), des coups de feu se font entendre dans le centre de Kiev, en Ukraine. Le premier bilan fait état d’un mort et de deux blessés, qui sont actuellement hospitalisés. Très vite, l’identité de la victime a pu être confirmée. Il s’agit de l’ex-député de la Douma (la chambre basse du parlement russe), Denis Voronenkov.

Un communiqué de la police précise qu’un inconnu a ouvert le feu, alors que Denis Voronenkov sortait de l’hôtel Premier Palace  avec son garde du corps. Celui-ci a d’ailleurs riposté et blessé l’assaillant, précise le site ukrainien Pravda. Interrogé par la chaîne de télévision 112 Ukraïna, le patron de la police, Andreï Grichtchenko indique privilégier pour l’instant la piste de "l’assassinat commandité". 

Réfugié en Ukraine

Opposant au régime de Vladimir Poutine, comme le note Courrier International, Denis Voronenkov avait de nombreux ennemis en Russie. L'homme politique avait d’ailleurs dû fuir le pays avec sa femme, Maria Maksakova, députée et chanteuse d’opéra, pour s’installer à Kiev en octobre 2016. Deux mois plus tard, ils obtenaient la nationalité ukrainienne, après avoir témoigné contre l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch, chassé du pouvoir par le soulèvement pro-européen du Maïdan en février 2014 et réfugié, lui, en Russie. 

Mais Denis Voronenkov était également accusé d’escroquerie par le Comité d'enquête russe, et de corruption par le Fonds de lutte contre la corruption (FBK). 

Lire aussi

En vidéo

Relations "de confiance" avec la Russie : Mélenchon et Fillon d'accord

Lire et commenter