Un jeune Noir non armé tué par un policier, un an après Ferguson

International
ETATS-UNIS - Un jeune Noir américain de 19 ans a été abattu vendredi soir par un officier de police à Arlington, près de Dallas aux États-Unis. La victime n'était pas armée.

La police à nouveau pointée du doigt aux Etats-Unis, un an après le drame de Ferguson. Alors que l'on commémore l'anniversaire de la mort de Michaël Brown , un énième adolescent noir a été tué par un policier à Arlington, près de Dallas, aux Etats-Unis. D'après les informations d'Associated Press, les policiers sont intervenus vendredi soir pour un cambriolage chez un concessionnaire automobile. Christian Taylor, qui se trouvait sur place, sans arme, aurait alors résisté à la police qui lui aurait tiré dessus, selon le rapport de police.

Une version rapidement remise en cause par la famille qui se demande pourquoi il n'existe pas de vidéo de l'altercation : "Ils disent qu'il cambriolait l'endroit en fonçant dedans ? Quelque chose ne va pas", a déclaré l'oncle de la victime, Clyde Fuller, au Star Telegram. La victime, Christian Taylor, était en deuxième année à l’université de San Angelo et jouait notamment dans l’équipe de football de l’établissement, rapporte Le Monde . Triste coïncidence, l’un de ses derniers tweets, posté le 30 juillet, disait : "Je ne veux pas mourir trop jeune".

La mort d'un jeune noir ravive les douleurs

Christian Taylor était connu des services de police puisqu'il avait déjà été condamné en 2014 à des travaux d'intérêt général pour possession de drogue. Quant au policier, un Américain de 49 ans, il était arrivé dans le département d'Arlington en septembre dernier et il s'agissait de sa première expérience professionnelle. Il a été placé en congé administratif.
 
Ce nouveau décès ravive les tensions raciales aux Etats-Unis dans un contexte déjà très tendu. Samedi, plusieurs centaines de personnes ont défilé samedi à Ferguson à la veille du premier anniversaire du décès de Michael Brown, un jeune Noir non armé dont la mort sous les balles d'un policier blanc avait ravivé les tensions raciales aux Etats-Unis.

EN SAVOIR + >> Ferguson : le rapport qui accuse la police de racisme ordinaire

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter