Un morceau de fusée chinoise continue sa chute vers la Terre, sans que l'on sache sa destination

Les débris d’une fusée chinoise Longue Marche 5B sont en orbite autour de la Terre et s’apprêtent à y chuter.

ESPACE - Les débris d’une fusée chinoise sont actuellement en orbite autour de la Terre et s’apprêtent à y chuter. Le lieu de l’atterrissage reste pour le moment la principale source d'interrogations.

Personne ne sait encore où il atterrira. L’étage principal de la fusée chinoise Longue Marche 5B est actuellement en train de chuter de manière incontrôlée en direction de la Terre. L’engin avait été lancé, le 29 avril dernier, pour mettre en orbite une partie de la future station spatiale chinoise. Selon les experts, l’objet serait à la dérive en orbite à 270 kilomètres au-dessus de la Terre et à une vitesse de 27.790 km/h.

Collision humaine : une chance sur un milliard

Pour autant, le site spécialisé Space tient à relativiser les dégâts que pourraient produire les débris de cet engin : "Le plus probable, c’est que le premier étage du lanceur tombe dans un endroit inhabité, comme les océans, qui recouvrent 70 % de la surface de la Terre. La probabilité qu’un individu soit touché par un débris spatial est extrêmement faible, elle est d’une chance sur plusieurs milliers de milliards.

Une conclusion partagée par l’astrophysicien anglais à l’Université de Harvard Jonathan McDowell auprès de la chaîne américaine CNN. "Je ne pense pas que les gens doivent prendre des mesures de sécurité. Le risque qu’il y ait des dommages est très faible, non négligeable puisque cela pourrait arriver, mais le risque qu’un débris vous atteigne est infime. À votre place, je ne gaspillerais pas une seule seconde de sommeil en pensant à ces risques", s’est-il amusé.

Le scientifique a, cependant, rappelé que la dernière fois qu’une fusée Longue Marche 5B a été lancée, des débris étaient retombés sur Terre, endommageant des bâtiments en Côte d’Ivoire. Jonathan McDowell a fustigé la responsabilité de l’État chinois dans cet événement : "Le plus grave, c’est la négligence de la Chine. Comment peut-on délibérément laisser des engins de plus de dix tonnes tomber du ciel sans supervision ?”.

Lire aussi

 Selon les experts, les débris devraient retomber sur Terre entre le 8 et le 10 mai.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

"Parfois, je m'auto-énerve" : la joueuse de tennis Alizé Lim se confie sur son expérience de HPI

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.