Un mort dans des affrontements devant le Parlement à Kiev

Un mort dans des affrontements devant le Parlement à Kiev

DirectLCI
UKRAINE – Une forte explosion a retenti ce lundi devant le Parlement à Kiev alors que des manifestants affrontaient des policiers. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées dans ces heurts et un policier aurait été tué selon le maire de Kiev.

De violents affrontements ont éclaté ce lundi devant le Parlement ukrainien. Ils opposent les forces de l'ordre à des manifestants qui protestent contre la réforme constitutionnelle adoptée ce lundi par le Parlement et qui accorde plus d'autonomie aux provinces séparatistes de l'Est. Lors de ces heurts, une violente explosion, vraisemblablement provoquée par une grenade, a retenti juste devant l'édifice.

Selon les premiers bilans fournis notamment par le ministère de l'Intérieur, un membre de la garde nationale aurait été tué par balle et des dizaines de personnes auraient été blessées dans ces affrontements. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, Arsen Avakov, a fait état de 90 membres des forces de l'ordre blessés et a accusé les membres du parti d'extrême droite Svoboda d'avoir jeté des engins explosifs sur les policiers.

Une réforme constitutionnelle contestée

Exigée par les Occidentaux, la réforme constitutionnelle dénoncée par les manifestants octroie davantage d'autonomie aux territoires de l'Est rebelle prorusse, dans une tentative pour sortir du conflit larvé qui ensanglante la région depuis seize mois.

Un total de 265 députés, contre un minimum requis de 226, ont voté en faveur de cette décision lors d'une séance houleuse, pendant laquelle des députés opposés à ce projet qu'ils considèrent "anti-ukrainien" et "pro-Poutine" ont bloqué l'accès à la tribune parlementaire et scandé "Honte !". A la sortie du Parlement, des manifestants ont lancé des grenades fumigènes propageant des nuages de fumée noire et blanche devant le Parlement, et du gaz lacrymogène a été utilisé par les deux camps.

À LIRE AUSSI >> De nouveaux affrontements font dix morts dans l'Est en 24 heures

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter