Un premier cas de fièvre Ebola confirmé au Sénégal

International

VIRUS - Un premier cas de fièvre Ebola a été confirmé sur le territoire du Sénégal. Il concerne un ressortissant guinéen qui venait de ce pays voisin, où l'épidémie s'est déclarée en mars dernier.

Le Sénégal est désormais touché. L'épidémie d'Ebola qui concernait jusqu'ici quatre pays d'Afrique de l'Ouest -Guinée, Sierra Leone, Liberia et Nigeria - continue donc de s'étendre. Cette maladie particulièrement virulente a causé plus de 1500 décès depuis le début de l'année, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Le premier cas confirmé au Sénégal, après plusieurs fausses alertes, est un étudiant guinéen qui a échappé à la surveillance sanitaire dans son pays, selon les précisions données vendredi par la ministre sénégalaise de la Santé Awa Marie Coll Seck. Celui-ci a été placé en quarantaine, dans l'espoir de contenir l'épidémie.

Les autorités sanitaires ont perdu sa trace

Selon la ministre, le jeune homme a pu entrer au Sénégal avant la fermeture des frontières avec la Guinée le 21 août. Il était suivi par les autorités sanitaires guinéenne en raison de ses contacts avec des malades d'Ebola. Mais celles-ci avaient perdu sa trace en Guinée depuis trois semaines.

L'épidémie, qui s'est déclarée au début de l'année est la plus grave depuis que cette fièvre hémorragique a été identifiée en 1976 en République démocratique du Congo. Après une accalmie, elle a connu une brutale accélération en juillet et en août, faisant 1552 morts sur 3069 cas recensés fin aoput, selon l'OMS. L'institution dit redouter jusqu'à 20.000 cas à terme.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter