Un quartier s’organise pour sauver son commerçant préféré de la faillite

International

SOLIDARITÉ - Les habitants d’un quartier de New York se sont mobilisés via un événement Facebook, afin d’aider l’homme qui a toujours été là pour eux. Avi Gandhi risque de faire faillite. Alors son entourage a organisé un rendez-vous géant dans sa boutique afin de remplir sa caisse.

Cet homme toujours là pour ses clients a été très touché. Avi Gandhi, un indien de 63 ans, est venu à Levittown (New York) il y a une dizaine d'années. Après avoir repris la papeterie Centre Lane, il est devenu un commerçant très apprécié du quartier. Malheureusement, en raison de difficultés financières, le propriétaire du magasin a annoncé en début d’année qu'il risquerait de fermer boutique prochainement.

"L'économie me fait mal", a confié Avi à la chaîne ABC News . "Je ne sais pas ce qu’il va se passer …" Au cours des cinq dernières années, son chiffre d’affaires a chuté de 75%. Mais Craig et Celeste Hamilton Dennis, clients et amis du commerçant, ne sont pas prêts à renoncer à l'homme qui signifie tant pour leur ville. Alors aidés d’autres clients, ils organisent un événement pour relancer l’activité de la boutique.

L'homme ne s'y attendait pas

Le projet est mis en place à travers un événement Facebook et prend environ un mois et demi pour s’organiser. Tenu secret jusqu’au bout, c’est en voyant la foule entrer dans sa papeterie que l’homme réalise le soutien de son entourage. Avi Gandhi est choqué et ne comprend pas pourquoi tant de monde entre d’un coup dans son commerce afin d’acheter des articles. Finalement ses amis lui avouent pourquoi sa caisse s'est remplie autant en si peu de temps.

Acclamé par la foule heureuse d’aider cet homme, Avi lève les mains en l’air criant "qu’il servira ses clients pour toujours". "Il connait les noms de tous ceux qui sont venus. Il connait les problèmes, les projets et les rêves de chacun. Il a toujours fait des blagues, offert des conseils judicieux et laisser les gens faire des crédits lorsqu’ils ne pouvaient payer leurs produits. Avec lui, les gens se sentent importants", a déclaré au HuffPost Céleste, une cliente. "Il est comme une famille pour un grand nombre de ses clients", a-t-elle ajouté.

Même si l’entreprise est toujours en difficulté, et risque de fermer en décembre, Avi reste positif et voit en sa possible liquidation une occasion de passer plus de temps avec sa femme Bharati. Sa communauté quant à elle continuera de le soutenir.

Lire et commenter