Un séisme de magnitude 6,4 touche le centre de la Croatie, au moins cinq morts

Un puissant séisme a entraîné des effondrements d'immeubles à Petrinja, dans le centre de la Croatie.

TREMBLEMENT DE TERRE - Un séisme de magnitude 6,4, le troisième depuis mars dernier, a touché la Croatie mardi, faisant au moins cinq victimes. Il a été ressenti en Slovénie, où la centrale nucléaire de Krsko a été mise à l'arrêt "par précaution".

La terre a de nouveau tremblé en Croatie. Un séisme de magnitude 6,4 a touché le pays ce mardi, provoquant l'effondrement d'immeubles dans la ville de Petrinja, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS). L'épicentre de la secousse, qui a eu lieu vers 11h30, était localisé à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de la capitale, Zagreb, où des habitants paniqués se sont précipités dans les rues. 

Une enfant a trouvé la mort à Petrinja, a annoncé le Premier ministre Andrej Plenkovic. D'après les médias locaux, elle était âgée de 12 ans. Quatre personnes ont également été tuées dans la localité voisine de Glina, rapporte la presse, citant des sources officielles.

Lundi, un séisme d'une plus faible magnitude avait déjà touché la même région, ne causant que des dégâts matériels mineurs. En mars, la capitale Zagreb avait été frappée par un tremblement de terre de magnitude 5,3 qui avait provoqué d'importants dégâts matériels.

Lire aussi

Une centrale nucléaire slovène à l'arrêt

Les secours sont intervenus très rapidement dans la ville, où l'armée a été également déployée. Secouristes et militaires recherchaient les éventuelles victimes coincées sous les décombres. L'électricité était coupée dans le centre-ville. 

Le séisme a été ressenti en Slovénie voisine, notamment dans la capitale Ljubljana, ainsi que dans d'autres pays de la région, en Hongrie et Autriche, ont signalé des témoins et les médias. La centrale nucléaire slovène de Krsko a été mise à l'arrêt "par précaution".

"Après un puissant tremblement de terre en Croatie, le deuxième en deux jours, j'ai de nouveau parlé avec le Premier ministre AndrejPlenkovic", a indiqué sur Twitter la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. "Nous sommes prêts à le soutenir. Nous sommes aux côtés de la Croatie." "Nos pensées vont aux blessés et aux secouristes", a également commenté Charles Michel, le président du Conseil européen.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Lire et commenter