Un train déraille et tombe sur l'autoroute près de Seattle : ce que l'on sait du drame

DirectLCI
ACCIDENT - Un train de la compagnie Amtrak est sorti des rails au passage d'un pont, tombant sur une autoroute. Selon un dernier bilan fourni, au moins trois personnes sont mortes et une centaine d'autres ont été transportées à l'hôpital. Les causes exactes de l'accident demeurent pour l'heure inconnues.

Un train de la compagnie Amtrak qui reliait Seattle à Portland a déraillé avec 83 personnes à bord ce lundi, à Tacoma, près de Seattle dans l'État de Washington. "On nous a informés qu'il y a trois victimes à ce stade" après l'accident, a déclaré Brooke Bova, porte-parole de la police de l'Etat de Washington lors d'une conférence de presse. "Environ 100" autres personnes ont été transportées à l'hôpital, a-t-elle ajouté. Un bilan revu à la baisse alors qu'un premier décompte des victimes faisait état d'au moins six morts. L'état d'urgence a été déclaré tout de suite après l'accident par le gouverneur de l'État, Jay Inslee.

Un voyage inaugural qui tourne au drame

Cette voie avait été en partie rénovée pour augmenter la fréquence des trains. Le train 501, qui assurait la liaison entre Seattle et Portland, effectuait le voyage inaugural de ce convoi parti à 6h (heure locale) de Seattle. Le département des transports de l'Etat (WSDOT) a assuré dans un communiqué que les voies avaient subi "des semaines d'inspection et d'essais". 

Selon les premières constatations sur place, le convoi de 12 voitures et deux locomotives s'est désagrégé sous l'impact et plusieurs compartiments sont tombés, de part et d'autre du pont, tandis que d'autres ont terminé leur course en travers des rails. Dans un message audio d'alerte, diffusé par les médias locaux, le conducteur déclarait : "On arrivait au virage pour passer le pont sur la I5 et juste au nord de Nisqually, on est allés à terre". Cinq véhicules et deux camions ont été endommagés.

Un système de sécurité défaillant et une vitesse excessive

"Nous venions de passer la ville de DuPont et je pense qu'on arrivait dans une courbe", a témoigné Chris Karnes à la télévision locale KIRO-TV. "Tout d'un coup, on a entendu des grincements et on s'est senti descendre une colline. Puis on a été propulsés sur le siège devant nous, les fenêtres ont explosé, on s'est arrêtés, de l'eau coulait du train et les gens hurlaient".

En vidéo

États-Unis : les photos du déraillement d'un train près de Seattle

Le bureau d'enquête fédéral NTSB a indiqué sur son compte Twitter qu'il enquêtait sur l'accident. Le convoi était équipé de la technologie pendulaire, permettant aux trains d'atteindre une plus grande vitesse. Le train propulsé par une locomotive Siemens de "nouvelle génération" disposait, selon la société de transport, d'un système d'arrêt automatique en cas de situation dangereuse. Mais celui-ci ne fonctionnait pas encore sur le tronçon au moment de l'accident. 


Plusieurs responsables locaux s'étaient inquiétés de la vitesse de ces trains dans des zones d'habitations denses. Selon les autorités des transports, le train de DuPont roulait à 128 km/h dans une zone limitée à 48 km/h. "Il est trop tôt pour dire" pourquoi le train roulait à cette vitesse, a indiqué à la presse le Bureau national de sécurité des transports, en précisant que cette information provenait d'un enregistreur de données de la locomotive du train accidenté. 

Donald Trump s'empare du dossier

Sur Twitter, le président américain Donald Trump s'est empressé d'évoquer l'accident, sans attendre les conclusions de l'enquête. Il a estimé que le Congrès devait approuver "rapidement" un plan national de modernisation des infrastructures. "Nos routes, nos ponts, nos tunnels, nos chemins de fer (et d'autres) tombent en ruine ! Plus pour longtemps !", a-t-il écrit.

Aux États-Unis, les accidents de train, dus à une erreur humaine ou mécanique, sont fréquents. L'état des infrastructures ferroviaires est souvent pointé du doigt. Comme le rappelait Trump, celles-ci pâtissent d'un manque cruel d'investissements. 

D'autres accidents similaires aux États-Unis

Il y a un peu plus de deux ans, le 12 mai 2015, un train à grande vitesse reliant Washington à New York avait déraillé à l'entrée d'une courbe alors que le train était lancé à 170 km/h, près de Philadelphie, faisant huit morts et 200 blessés. Selon les conclusions de l'enquête, l'accident avait été causé par une vitesse trop élevée, deux fois plus que la limite autorisée. Le tronçon ne disposait alors pas de système de limitation de vitesse. Plus récemment, le 29 septembre 2016, un train déraillait à la gare de Hoboken, dans le New Jersey, dans la banlieue de New York, faisant un mort et plus de cent blessés.

Plus d'articles

Sur le même sujet