Un train nazi rempli d’or découvert en Pologne ?

International
TRÉSOR CACHÉ - Deux hommes qui faisaient des recherches dans le sud de la Pologne affirment avoir découvert un train blindé nazi. Celui-ci pourrait renfermer le butin de guerre de l'armée allemande.

C’est une affaire qui pourrait leur rapporter gros. Deux hommes, un Allemand et un Polonais, disent avoir découvert un ancien train qui aurait appartenu aux nazis dans une région montagneuse du sud de la Pologne. Et les wagons, à en croire les rumeurs, pourraient renfermer de l’or, des pierres et des armes datant de la première moitié du XXe siècle.

Une affaire crédible

"Nous avons reçu une lettre d'un bureau d'avocats représentant deux hommes qui déclarent avoir identifié l'endroit où gît une rame d'un train, probablement blindé, a raconté à l'AFP Arkadiusz Grudzien, le porte-parole de la mairie de Walbrzych, le chef-lieu de la région. Le texte n'apportait aucune précision sur le lieu exact de la découverte." D’après leur avocat, maître Jaroslaw Chmielewski qui a répondu aux questions de Onet.pl , il s’agit de “gens sérieux. Ce qu'ils ont présenté lors de notre entretien m'encourage à considérer cette affaire comme très crédible".

La presse régionale n’a pas manqué de faire le lien entre cette découverte supposée et un train allemand de 150 mètres de long possiblement disparu en 1945 près de la ville de Wroclaw. Vers la fin de la Deuxième guerre mondiale et sous la pression de l’armée rouge approchant à grands pas, les occupants allemands auraient tenté de soustraire leur butin de guerre aux Soviétiques en l’embarquant dans un train. Ce dernier s’évapore dans la nature, caché dans un tunnel obstrué disent certains , dissimulé dans les collines, affirment d’autres .

Un joli pactole

Si l’affirmation des deux "découvreurs" paraît crédible, c’est aussi en raison du passé de cette région polonaise. Différentes légendes autour de galeries souterraines secrètes près de Walbrzych, où seraient dissimulés des trésors du Troisième Reich, prennent source dans l'histoire d'un énorme chantier nazi allemand de constructions souterraines, connues sous le nom de code de Riese . Ces installations impressionnantes, construites par des travailleurs forcés et prisonniers de camps de concentration, sont aujourd'hui en partie ouvertes aux touristes.

La région attire aussi son lot de "chercheurs de trésors". Et parmi eux, nos deux possibles futurs riches. Car avant de dévoiler l’emplacement du train aux autorités locales, les découvreurs souhaitent négocier leur récompense, à savoir 10% de la valeur des biens dissimulés dans les wagons . Potentiellement, un joli pactole.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter