Un youtubeur débarqué d’un avion parce qu’il parlait arabe ? Delta Airlines conteste

International
DirectLCI
POLÉMIQUE – Mise en cause par un youtubeur américain de 23 ans affirmant avoir été débarqué d’un avion pour la seule raison qu’il parlait arabe, la compagnie Delta Airlines a contesté la version du jeune homme, évoquant une volonté manifeste de déranger.

Version contre version. Mercredi, dans une vidéo très largement partagée sur les réseaux sociaux – près de 800.000 retweets en 24 heures –, le youtubeur américain Adam Saleh affirmait avoir été débarqué d'un avion de la Delta Airlines à destination de New York pour avoir parlé en arabe avant le décollage. Une accusation grave qui a logiquement provoqué une très vive polémique, mais que la compagnie aérienne conteste, évoquant plutôt une volonté manifeste de déranger. 


Après un premier communiqué confirmant un "dérangement dans la cabine", Delta a indiqué plus tard avoir interrogé les membres d'équipage ainsi que plusieurs passagers à leur arrivée aux Etats-Unis. "Sur la foi des informations recueillies, il apparaît que les passagers qui ont été débarqués ont cherché à perturber la cabine en adoptant une attitude provoquante, notamment en criant", explique la compagnie. 

Un spécialiste du canularDelta Airlines à propos d’Adam Saleh

"Ce genre de conduite n'est la bienvenue sur aucun vol Delta", poursuit-elle. "La priorité de Delta est la sécurité et le confort des passagers et de ses employés (…) Il est clair que ces individus ont cherché à violer ces priorités." Sans jamais mentionner de conversation en arabe, elle ajoute également qu'Adam Saleh, "selon les médias, est un spécialiste du canular qui a été filmé et encouragé par son acolyte".

Arrivé à New York par un autre vol, Adam Saleh n’a pas tardé à réagir. Dans un texte publié sur Twitter, le jeune confirme sa présentation des faits et souligne que "Delta a déjà été attrapée précédemment pour des questions de racisme". Et sans nier sa propension aux gags et autres caméras cachées, il explique : "Oui, nous faisons des blagues, et cela peut rappeler le garçon qui criait au loup, mais aujourd'hui, vous pouvez voir que tout était vrai." Version contre version.

En vidéo

Sécurité, services, personnel... Le palmarès des compagnies aériennes dévoilé

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter