Une ado séquestrée neuf ans dans un garage en Argentine

Une ado séquestrée neuf ans dans un garage en Argentine

DirectLCI
AMERIQUE DU SUD - Séquestrée et maltraitée pendant neuf ans dans le garage de sa famille adoptive à Buenos Aires, une adolescente de 15 ans a vécu l'horreur. Elle souffre d'un retard de croissance et ne pèse que 20 kilos.

Son calvaire aura duré neuf ans. Une adolescente argentine a été secourue début avril après avoir été séquestrée depuis son enfance dans le garage de sa famille adoptive. Détenue dans des conditions inimaginables, elle est aujourd'hui âgée de 15 ans et ne pèse qu'à peine plus de 20 kilos. Son corps porte de multiples cicatrices et des traces de brûlures. Hospitalisée à Buenos Aires, elle souffre de malnutrition et d'un retard de croissance.

Durant toute la durée de sa détention, l'adolescente a dormi à même le sol, avec pour seule compagnie un singe et un chien. Traitée comme un animal, elle était uniquement nourrie de levure de bière, de pain et d'eau. La fillette était même frappée à coups de ceinture si elle mangeait les bananes données au singe ou finissait leurs restes, ont affirmé les enquêteurs.

Adepte de la Sainte-Mort

Réduite en esclavage, l'adolescente n'a été autorisée à sortir du garage qu'à deux reprises durant toute ces années de captivité. L'homme et la femme âgés de 40 ans utilisaient des crochets de boucher et des cadenas pour l'attacher afin qu'elle ne leur échappe pas.

Abandonnée des siens, la fillette n'avait plus de nouvelles de sa famille biologique qui ne lui rendait plus visite depuis plusieurs années. Mais une de ses sœurs, devenue majeure, a décidé de mettre un terme à son martyre. Elle est parvenue à retrouver sa trace et a alerté les forces de l'ordre. La garde provisoire avait été accordée au couple en 2001, après qu'un juge avait estimé que ses parents biologiques, en charge de sept autres enfants et en situation de grandes précarités sociale et financière, n'étaient plus en mesure de s'en occuper.

Adepte de la Sainte-Mort - culte des morts rejeté par l'Eglise qui le considère comme païen, une pratique entre catholicisme et culture indigène très répandue en Amérique latine -, le couple de tortionnaires a été interpellé et placé en détention préventive, mis en examen pour mauvais traitements, privation illégale de liberté et esclavagisme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter