Bethléem : une crèche de Noël emmurée signée Banksy fait sensation

Bethléem : une crèche de Noël emmurée signée Banksy fait sensation

ART - Une crèche de Noël signée Banksy a été dévoilée à Bethléem vendredi dans l'entrée de l'hôtel "Walled-Off", lui-même ouvert par l'artiste en 2017. Une crèche disposée devant des petits pans de murs transpercés par un obus.

A quelques jours de Noël, la dernière oeuvre de l'artiste Banksy a été dévoilée dans la ville de Bethléem, en Cisjordanie occupée. Il s'agit d'une petite crèche disposée devant des pans de mur transpercés par un obus. Très mystérieux, l'artiste n'était pas présent lors de la présentation de son oeuvre vendredi, une oeuvre intitulée "La cicatrice de Bethléem". Elle figure à l'entrée de l'hôtel "Walled-Off", un hôtel que Banksy a ouvert en 2017 et dont les chambres donnent sur le mur érigé par Israël et qui empiète en Cisjordanie.

L'oeuvre est constituée de mini pans de murs, sur lesquels des tags appellent à la paix et à l'amour. Des tags servant d'arrière-plan à une crèche posée sur une petite table, où des cadeaux sont déposés à ses pieds. L'impact de l'obus sur le mur forme à une étoile au-dessus de Marie, Joseph et Jésus, entourés d'une vache et d'un âne. En l'absence de l'artiste, le directeur de l'hôtel, Wissam Salsaa a déclaré : "Le mur symbolise la honte pour tous ceux qui soutiennent ce qu'il se passe sur notre terre, tous ceux qui soutiennent l'occupation illégale" par Israël de la Cisjordanie, depuis 1967.

Lire aussi

"C'est une façon formidable et différente de parler de Bethléem, pour pousser les gens à réfléchir davantage à la manière dont nous vivons ici", a ajouté M. Salsaa, qui n'était pas en mesure d'indiquer si l'oeuvre était vouée à rester dans son établissement. Banksy "essaye de diffuser la voix des Palestiniens dans le monde à travers l'art et crée un nouveau modèle de résistance grâce à cet art", s'est félicité le directeur de l'hôtel.

Inspiré depuis longtemps par le conflit israélo-palestinien, Banksy s'était déjà rendu à Bethléem en 2007, laissant derrière lui un certain nombre de graffitis sur le mur de sécurité, dont une fillette fouillant au corps un soldat israélien les bras en l'air, son fusil posé à côté de lui.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Alerte enlèvement : une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

REVIVEZ - PSG-Bayern Munich (0-1) : malgré la défaite, Paris verra à nouveau les demies

EN DIRECT - États-Unis : Pfizer dit pouvoir livrer 10% de doses de vaccins de plus que prévu d'ici fin mai

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter