Une domestique Indienne se fait couper la main par son employeur en tentant de fuir

International
ARABIE SAOUDITE - Une domestique de 55 ans s'est fait couper la main par son employeur alors qu'elle tentait de fuir sa condition d'esclave des temps modernes. Scandalisé, le gouvernement indien a demandé aux autorités saoudiennes d'ouvrir une enquête pour "tentative d'homicide".

Après avoir travaillé en Arabie Saoudite comme domestique pendant trois mois, Kashturi Munirathinam s'est fait couper la main par son employeur pour avoir tenté de s'enfuir par le balcon. Humiliée et torturée depuis son arrivée, l'Indienne de 55 ans a raconté ne jamais avoir été rémunérée en dépit de ses nombreuses heures de travail et n'avoir jamais mangé à sa faim. "J'ai compris qu'ils allaient me faire du mal, alors j'ai dit à la femme (son employeur) que je n'avais pas besoin d'argent et que je voulais juste rentrer en Inde", a-t-elle expliqué, précisant qu'elle avait alors été enfermée dans l'une des pièces de la propriété.

"Je pleurais, je lui ai demandé d'ouvrir la porte. Puis j'ai décidé de m'échapper par la fenêtre, mais elle m'a vue et m'a coupé la main" a-t-elle ajouté. Selon les médecins, Kashturi Munirathinam se serait gravement blessée à la colonne vertébrale en tombant du troisième étage. La BBC a rapporté les propos du fils de la victime : "Elle n’était même pas autorisée à nous téléphoner on ne lui donnait pas de nourriture correcte et elle était forcée de travailler de longues heures".

L'Inde demande l'ouverture d'une enquête pour tentative d'homicide

L'affaire, qui fait la Une des médias, a soulevé un scandale diplomatique entre l'Inde et l'Arabie Saoudite. La ministre des Affaires étrangères indienne Sushma Swaraj, a dénoncé un acte "inacceptable" et demandé aux autorités saoudiennes d'ouvrir une enquête pour "tentative d'homicide"."Nous sommes très perturbés par la manière brutale dont a été traitée une femme indienne en Arabie saoudite. Nous avons pris contact avec les autorités saoudiennes" a indiqué la ministre sur son compte Twitter.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que l'Inde continuerait ses actions pour rendre justice à Kashturi Munirathinam. "Notre ambassade à Riyad a évoqué le problème avec le bureau des affaires étrangères saoudien et a demandé une action stricte et le châtiment sévère de l'employeur". Filmée par plusieurs médias sur son lit d'hôpital, l'Indienne devrait, selon le ministère, recevoir "toute l'aide de l'ambassade" afin d'être rapatriée. Cette agression fait suite au scandale provoqué par le diplomate saoudien qui avait abusé de deux domestiques népalaises, mais qui était parvenu à quitter l'Inde grâce à son immunité diplomatique. L'Arabie Saoudite n'a pas encore réagi publiquement quant à l'horrible agression de Kashturi Munirathinam.

A LIRE AUSSI >> 15 millions d'enfants domestiques à travers le monde

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter