Une entreprise mexicaine prête à construire le mur de Trump

Une entreprise mexicaine prête à construire le mur de Trump

BUSINESS IS BUSINESS - Une entreprise mexicaine de construction pourrait fournir les matériaux nécessaires à la construction du controversé mur promis par Donald Trump à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique.

Les intérêts économiques éclipsent parfois le reste. Un groupe mexicain de matériaux de construction, Grupo Cementos de Chihuahua, pourrait participer à la construction du mur séparant les Etats-Unis et le Mexique, rapporte le journal espagnol El País, en dépit des déclarations controversées de Donald Trump sur les Mexicains.

"Nous ne pouvons pas être sélectifs. Nous sommes un producteur important dans cette région et nous devons respecter nos clients des deux côtés de la frontière", a expliqué à l'agence Reuters Enrique Escalante, le directeur de l'entreprise, qui produit du béton et du ciment et qui réalise 70% de ses profits aux Etats-Unis.

Toute l'info sur

La présidence Donald Trump

En vidéo

Donald Trump sur l'immigration : "Je veux un mur"

L'homme ne s'arrête pas là et considère que l'élection de Trump pourrait être favorable aux affaires en général. Selon lui, son groupe pourrait tirer profit des promesses du milliardaire de lancer d’importants projets d’infrastructures et d’énergie aux Etats-Unis. Autre point positif : la chute du peso mexicain, à son plus bas niveau historique avec l’élection du milliardaire.

Pour les affaires qui sont les nôtres, Trump est un candidat qui favorise beaucoup l’industrie- Enrique Escalante

Tout au long de sa campagne présidentielle, Donald Trump s'est montré particulièrement agressif - et offensant - envers les Mexicains, qualifiés notamment des trafiquants de drogue, de criminels et de violeurs lors de l'annonce de sa candidature en juin 2015.

Quand le Mexique nous envoie ses gens, ils n'envoient pas les meilleurs éléments. Ils envoient ceux qui posent problème. Ils apportent avec eux la drogue. Ils apportent le crime. Ce sont des violeurs.- Donald Trump, en juin 2015

Le candidat avait également transformé en promesse-phare son engagement de bâtir un mur sur 1600 kilomètres de frontière séparant le Mexique des Etats-Unis, pour un coût de 8 milliards de dollars.

"Nous allons construire un grand mur, élevé, impénétrable, magnifique. [...] Le Mexique va le payer à 100%. Ils ne le savent pas encore, mais ils vont payer", avait-il ainsi déclaré en septembre dernier après une visite au président Enrique Peña Nieto.  La semaine dernière, il est cependant revenu partiellement sur son projet en indiquant que ce mur pourrait contenir "quelques clôtures". Sans parler du fait que le Mexique n'entend pas débourser un sou pour l'édifice, ainsi que l'avait annoncé le président le 1er septembre, et répété la ministre des Affaires étrangères au lendemain de l'élection. L'ironie serait complète si un tel projet ne procurait pas de travail aux Américains, alors que le néo-président a promis de créer 25 millions d'emplois durant son mandat.

Lire aussi

    Le désert frontalier de Chihuahua, Etat où est implantée l'entreprise mexicaine, ne possède pas encore de mur mais les températures extrêmes "servent de barrière naturelle", écrit El País, qui ajoute qu'"environ 8000 migrants sont morts depuis 20 ans en tentant de traverser cette zone" pour se rendre aux Etats-Unis.

    En vidéo

    JT20H – Le mur de toutes les discordes à la frontière mexicaine

    Lire aussi

      Lire aussi

        Sur le même sujet

        Les articles les plus lus

        EN DIRECT - Covid-19 : plus de 61.000 nouveaux cas en 24 heures, "record" de cette 5e vague

        EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

        Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

        Covid-19 : passeport vaccinal, télétravail... Le Royaume-Uni serre la vis

        Faut-il se refaire intégralement vacciner si on est en retard pour sa 3e dose ? Le 20H vous répond

        Lire et commenter
        LE SAVIEZ-VOUS ?

        Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

        Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.