Une mère de famille Irakienne tient tête à Daech

Une mère de famille Irakienne tient tête à Daech

VENGEANCE - Wahida Mohamed Al-Jumaily, une mère de famille irakienne de 39 ans, a perdu beaucoup d'êtres chers à cause du groupe Etat islamique. Désormais, cette combattante a décidé de se montrer impitoyable avec ses ennemis.

Cette Irakienne se bat sans relâche contre Daech. Wahida Mohamed Al-Jumaily, maman de deux grandes filles de 22 et 20 ans, est à la tête d'une milice de 70 hommes qu'elle mène à la baguette dans la région de Shirqat, une ville à 80 km de Mossoul en Irak. 

CNN l'a rencontrée : "J'ai commencé à affronter les terroristes en 2004, en collaboration avec les forces de sécurité irakiennes et la coalition", explique-t-elle, un foulard noir autour de la tête.

Toujours armée d'un pistolet Beretta 9 mm qu'elle cache dans un étui sous son bras gauche, elle et ses hommes ont récemment aidé les forces gouvernementales à chasser le groupe Etat islamique de Shirqat. Une victoire alors que les forces irakiennes se préparent à reconquérir Mossoul avec l'appui de la coalition internationale.

Lire aussi

    J'ai des éclats d'obus dans ma tête et mes jambes- Wahida Mohamed Al-Jumaily

    Cette guerrière a finit par provoquer la colère de ce qui allait devenir al-Qaïda en Mésopotamie, avant de se faire appeler Daech. "J'ai reçu des menaces venant des leaders du groupe Etat islamique, dont Abu Bakr al-Baghdadi lui-même", explique-t-elle à CNN. "Je suis en tête de leur liste noire, avant le Premier ministre", assure-t-elle avec fierté. 

    Wahida ajoute que Daech, dont les soldats craindraient d'être tués par des femmes (cela pourrait remettre en cause leur accès au paradis), a tenté à six reprises de l'assassiner. "J'ai des éclats d'obus dans ma tête et mes jambes, et mes côtes ont été brisées." Ses deux maris ont, par ailleurs, été tués par les djihadistes ainsi que son père et ses trois frères.

    Alors trop, c'est trop. Pas impressionnée pour un sou, la mère de famille a décidé de se venger : "Je les ai combattus. Je les ai décapités. J'ai cuit leur tête et brûlé leur corps", raconte-t-elle, toujours sur CNN, tout en précisant détenir les preuves sur son compte Facebook. Ces clichés ont été vérifiés par CNN. Impossible cependant d'affirmer qu'ils sont authentiques et qu'ils n'ont pas été modifiés via Photoshop. 

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Manifestation pro-Palestine : tensions à Paris, calme en région

      Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau, le suspect arrêté

      EN DIRECT - Cévennes : après sa reddition, Valentin Marcone "était dans une volonté de dialogue"

      VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

      Amandine Petit en finale de Miss Univers : ses parents sont ses plus grands fans

      Lire et commenter

      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.