Une ministre algérienne propose que certaines femmes mariées rendent leur salaire à l'Etat

Une ministre algérienne propose que certaines femmes mariées rendent leur salaire à l'Etat
International

POLÉMIQUE - En Algérie, la ministre Mounia Meslem, notamment en charge de la condition des femmes, estime que les cadres de la fonction publiques mariées pourraient rendre leur salaire mensuel à l'Etat. Car elles sont, selon elle, entretenues par leur mari.

Pour sauver les comptes publics algériens, la ministre de la solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme a une idée bien surprenante... Dans une interview accordée à la chaîne de télévision privée El Bilad mercredi 30 novembre, Mounia Meslem, en poste depuis 2013, propose que les femmes mariées, cadres de la fonction publique restituent leurs revenus à l'Etat, comme le rapporte Le Monde

"J’ai dit que s’il fallait que l’on donne tout notre salaire mensuel", "ce serait avec plaisir", a-t-elle indiqué alors qu'elle était interrogée sur des efforts fournis par les politiques dans un contexte d'austérité. "Nous pouvons aider notre pays qui a assuré notre éducation et nous a donné la chance de faire carrière", explique-t-elle sérieusement dans des propos qui ont notamment  été traduits par Europe 1. "Il est clair que ce n’est pas ce salaire qui nous fait vivre. Il y a nos maris qui s’occupent de nous", poursuit-elle.

Un tollé sur les réseaux sociaux

Avec la chute du prix du baril de pétrole, qui constitue l'une des principales ressources du pays, le gouvernement cherche des solutions pour renflouer les caisses de l'Etat. Mais cette idée n'a visiblement pas convaincu les internautes. Sur Twitter ils l'ont vivement critiquée, cette dernière allant à l'encontre du droit des femmes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent