Une prostituée candidate aux élections législatives au Pérou

International

PEROU - C'est une candidate atypique. Angela Villon, prostituée, se présente aux élections législatives péruviennes dont le premier tour a lieu dimanche. Militante, elle se dit "fière d'être une pute."

Angela Villon est devenue la coqueluche des médias. Au-delà d'être candidate à la députation lors des élections générales dont le premier tour a lieu dimanche, cette péruvienne est une prostituée. Un statut qu'elle revendique, elle qui se dit "pute" et fière de l’être.

"Je suis une pute, on peut le dire. Je veux que ce mot cesse d'être une insulte et devienne un compliment", explique-t-elle pour le site internet dédié à la condition des femmes Les Terriennes de TV5 monde . "Nous n'avons pas de reconnaissance de notre travail, pas d'assurance, pas de sécurité… Notre pire ennemi c'est la police, ils viennent et demandent de l'argent ou nous violent. C'est une véritable mafia." Si elle se bat pour améliorer les conditions de vie des travailleurs du sexe, elle défend plus largement la condition des femmes, candidate d'une coalition de partis de gauche et de mouvements sociaux et citoyens. 

"Je suis une pute et alors ?"

Son parcours n'a pas été facile. Adolescente, elle fait les poubelles. A 16 ans, pour payer des médicaments à son bébé, elle commence à se prostituer. Plus tard, elle créé une association de défense des travailleurs sexuels et poursuit son engagement, qui la portera jusqu'à l'ONU-Sida. 

"On veut pouvoir sortir dans la rue la tête haute, dire aux gens, je suis une pute et alors ? On ne fait rien de mal moralement, au contraire on répond à une nécessité humaine. Ici une femme qui veut vivre sa sexualité aussi librement qu'un homme, on la traite de pute, c'est une phrase réservée à l'insulte pour dévaloriser et humilier. On veut que cela soit un synonyme de liberté. Que cela devienne un compliment."

Si elle ne court pas en tête dans les sondages, Angela Villon, qui réside à Lima, la capitale, garde confiance. "Je me lance en politique pour faire changer les choses et je suis convaincue que je peux y arriver."

Lire et commenter