Une vidéo montrant un policier tuant un jeune Noir met Chicago sous tension

Une vidéo montrant un policier tuant un jeune Noir met Chicago sous tension

DirectLCI
ETATS-UNIS – De nouvelles manifestations pour dénoncer les violences policières frappant des Afro-Américains ont eu lieu ces derniers jours à Chicago et New York. Elles font suite à la diffusion des images de la mort d'un adolescent, abattu par un policier de plusieurs balles sans qu'il paraisse menaçant.

Chicago sous tension. La récente diffusion d'une vidéo montrant un jeune Noir abattu par un policier blanc, en octobre 2014, a provoqué une vague d'indignation dans le pays, sur fond de malaise aux Etats-Unis suite à plusieurs cas de brutalités policières touchant des Afro-Américains. Plusieurs personnes ont été arrêtées dans la nuit de mercredi à jeudi à Chicago et New York au cours de manifestations contre les violences policières. Jeudi matin, selon CNN, quelque 100 à 200 manifestants se trouvaient toujours dans la rue à Chicago pour exprimer leur colère.

Ces manifestants interviennent alors même que le policier de 37 ans, qui a abattu Laquan McDonald, âgé 17 ans, il y a un peu plus d'un an, a été inculpé de "meurtre avec préméditation". Des poursuites rares aux Etats-Unis, qui n'ont toutefois pas calmé les esprits.

Barack Obama réagit

Sur la vidéo ont peu voir l'adolescent marcher au milieu de la chaussée, un objet à la main. Il semble ne pas se plier au contrôle de police, sans toutefois se montrer menaçant. Au moment où l'adolescent s'écarte vers le bord de la route, le policier ouvre le feu et continue de tirer froidement tandis qu'il gît au sol.

Des images qui ont choqué jusqu'au président américain. Barack Obama a en effet réagi sur sa page Facebook, indiquant avoir été "profondément choqué par les images montrant comment Laquan McDonald, 17 ans, a été abattu".

Depuis un an et demi aux Etats-Unis, les mobilisations contre les violences policières se succèdent. Elles ont rassemblé jusqu'à plusieurs milliers de personnes et ont donné lieu à des violences, comme à Baltimore en avril dernier suite à la mort d'un jeune homme noir, blessé au moment de son arrestation. Les mobilisations de ces derniers jours à Chicago sont, quant à elle, jugées pacifiques. La protestation est vive pour autant, à l'image de manifestants qui n'hésitent pas à défier les policiers présents pour encadrer la manifestation en collant leur visage à quelques centimètres du leur et fixant leur regard sans relâcher l'attention.

A LIRE AUSSI
>> Baltimore s'embrase après l'enterrement de Freddie Gray, tué par la police

>> Ces jeunes tués par la police américaine

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter