United Airlines : dents cassées, nez brisé et commotion cérébrale... le passager débarqué de force plus blessé qu'on le pensait

DirectLCI
BRUTALITÉ - Le passager violemment expulsé d'un vol de la compagnie United Airlines en raison d'un surbooking souffre d'un nez brisé et d'une commotion et a eu deux dents de casser après avoir été traîné dans l'allée de l'avion.

Des images publiées quelques jours après les faits l'ont montré le visage en sang. Il semblerait que le passager débarqué de force dimanche 9 avril 2017 d'un avion de la compagnie américaine United Airlines soit davantage blessé que ce que les toutes premières séquences laissaient imaginer.

 

Ce physicien de 69 ans a eu aux moins deux dents cassées, souffre d'un nez brisé et déplore une commotion, selon les déclarations de l'un de ses avocats ce jeudi, quatre jours après le violent incident survenu à Chicago. Ayant quitté l'hôpital dans la nuit de mercredi à jeudi l'hôpital dans lequel il était soigné, le passager, un boat people qui a dû fuir Saigon en 1975, entend bel et bien poursuivre le transporteur.

Procès contre la ville de Chicago et United Airlines

"Ce procès, entre autres choses, avec un peu de chance, va entraîner non seulement un débat au niveau national mais aussi un débat international sur la façon dont nous allons être traités à l'avenir", pressent l'avocat. Car à, ses yeux, "depuis longtemps, les compagnies aériennes et United en particulier, nous maltraitent".

En vidéo

VIDÉO - L'avion est surbooké, un passager, choisi au hasard est sorti de force

En vue du procès, les avocats de l'intéressé ont déposé une requête auprès d'un tribunal de Chicago pour que la municipalité (qui gère l'aéroport O'Hare) et la compagnie en question préservent tous les éléments liés à l'affaire.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter