États-Unis : Airbnb annule les réservations à Washington avant une investiture à hauts risques

États-Unis : Airbnb annule les réservations à Washington avant une investiture à hauts risques

PEUR SUR WASHINGTON - Après d'autres géants de la Tech comme Google, Facebook ou Twitter, la plateforme de location de logements Airbnb traque les émeutiers du Capitole, et annule toutes les réservations à Washington pendant la semaine de l'investiture de Joe Biden comme président des États-Unis.

Airbnb l'a annoncé par un communiqué, et son PDG Brian Chesky l'a confirmé dans la foulée : le géant de la location de logements privés annule purement et simplement toutes les réservations à Washington durant la semaine de l'investiture de Joe Biden à la présidence des États-Unis. La mesure concerne l'ensemble de la métropole de la capitale fédérale américaine, dont l'agglomération déborde sur les États voisins de Virginie et du Maryland. La compagnie garantit que les sommes avancées seront remboursées, et que les hôtes seront intégralement dédommagés.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

La cérémonie du 20 janvier est hautement redoutée, depuis l'invasion du Capitole par des centaines de manifestants le 6 janvier dernier. Cette émeute avait eu lieu au moment de la validation du résultat de l'élection présidentielle par le Congrès - qu'elle avait même interrompue pendant quelques heures - et on craint désormais une réplique lors de l'investiture.

Encore mal identifié, ce mouvement de sympathisants jusqu'au-boutistes de Donald Trump semble s'être de nouveau donné rendez-vous le 20 janvier, occasionnant un déploiement sécuritaire sans précédent dans le cœur de la capitale. Selon la presse américaine, des groupes violents ont le projet de réitérer une action similaire. Prenant acte des menaces, la maire de Washington et les gouverneurs de Virginie et du Maryland ont appelé à éviter tout déplacement vers la capitale fédérale la semaine prochaine.

Avec cette mesure forte d'Airbnb, c'est un nouvel acteur majeur de la Tech qui prend position contre le mouvement de contestation du résultat de l'élection, qui a culminé avec l'invasion du Capitole. La firme avait même, la veille, publié un Plan de Sécurité du Capitole, qui vise à empêcher l'accès des responsables de l'émeute à sa plateforme. Une charte détaille ainsi en sept points  son intention d'exclure de la "communauté Airbnb", comme hôtes ou comme visiteurs, les personnes identifiées comme appartenant à la mouvance. 

Lire aussi

Plus de deux cents participants à l'invasion du Capitole ont été arrêtés depuis les évènements, les comptes des militants sont suspendus peu à peu sur les réseaux sociaux majeurs, et Airbnb tente donc de les priver de bases arrières dans la capitale. La journée du 20 janvier sera cruciale pour mesurer l'effet de ces mesures prises dans l'urgence, et surtout pour en apprendre un peu plus sur la pérennité de ce mouvement.

Découvrez notre podcast "Far West"

Écoutez le podcast votre plateforme d’écoute préférée 

Sur APPLE PODCAST

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter