Non, Bill Gates n'a pas admis que "son vaccin ARNm changera notre ADN pour toujours"

Bill Gates, le 24 juin 2020

GÉNÉTIQUE - Des internautes assurent que Bill Gates aurait admis que les vaccins à ARN messager peuvent avoir un effet sur l'ADN d'un individu. Si la vidéo est authentique, les propos sont sortis de leur contexte.

C'est une vieille rumeur. Mais cette fois-ci elle ressurgit dans la bouche de Bill Gates. Des internautes assurent, vidéo à l'appui, que le multimilliardaire américain a été filmé en train d'admettre que "son vaccin expérimental" à ARN messager, utilisé contre le coronavirus, "changera l'ADN pour toujours". L'extrait, publié sur un compte anglophone de désinformation suivie par une dizaine de milliers de personnes, a été vue plus de 82.000 fois depuis sa publication ce mardi 6 janvier. Si la vidéo présente des images authentiques, tournées il y a plus d'un an, elle déforme ses propos. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Une référence au "code génétique" de l'ARN

La séquence vient d'une vidéo de 2'29" publiée sur la chaîne YouTube du cofondateur de Microsoft le 30 avril 2020. À visée pédagogique, elle explique comment fonctionnent les vaccins développés à l'époque contre le Covid-19 et ses différentes méthodes de production. Face caméra, Bill Gates rappelle que parmi les nombreuses solutions, il existe celle de "montrer soit un morceau du virus, soit simplement le spike" au système immunitaire, avant de passer sur "un dernier moyen" : l'ARN Messager (ARNm). Méthode qu'il décrit comme "nouvelle et prometteuse", il explique qu'avec "l'ARN et l'ADN, au lieu de montrer cette forme, vous mettez des instructions dans le code pour créer cette forme". 

C'est ce passage que l'internaute a retenu. Il a découpé la phrase selon laquelle les vaccins à ARNm "insèrent des instructions dans le code" et la répète. Sauf que Bill Gates ne fait pas référence au code génétique de l'hôte, mais au code génétique de l'ARN, faisant simplement la comparaison avec celui présent dans l'ADN. En effet, cette nouvelle technique à visée immunitaire consiste à administrer des acides ribonucléiques - ce qu'on appelle l'ARN -  contenant un message - le code génétique de la protéine virale. Bill Gates fait donc ici référence à ce "code génétique nécessaire" à la production d'antigènes d'un pathogène, qui est "lu" par le système immunitaire pour combattre la maladie.

Lire aussi

En aucun cas Bill Gates, par ailleurs cible préférée des complotistes, n'a donc affirmé que le vaccin à ARNm modifiera l'ADN
à vie. D'ailleurs, il ne le modifie pas du tout. Comme nous l'avons déjà expliqué dans un précédent article, que vous pouvez retrouver ici, cette technologie utilisée pour les vaccins des groupes Pfizer/BioNtech et Moderna, n'est pas capable d'altérer ou de modifier la constitution génétique de quelque façon que ce soit. Il n'affecte, ni n'interagit  jamais avec l'ADN de l'hôte. À noter que ce n'est pas non plus  vaccin développé par Bill Gates comme le laissent entendre les internautes. Par contre, ce philanthrope depuis bientôt vingt ans a effectivement investi des sommes faramineuses dans la lutte contre le coronavirus

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter