Venise : le retour des bateaux de croisière dans la lagune fait polémique

Venise : le retour des bateaux de croisière dans la lagune fait polémique

TOURISME - Après 17 mois d'interruption pour cause de pandémie de Covid-19, Venise a vu revenir dans sa lagune un premier navire de croisière. Mais la présence de ces monstres des mers n'est pas du goût de tous.

Ils sont de retour et pas forcément les bienvenus. Alors que l'énorme silhouette du MSC Orchestra se profilait au large de la place Saint-Marc, des manifestants brandissant des banderoles "Non aux navires de croisière" ont crié leur opposition à bord de petites embarcations à moteur. La fronde pouvait s'entendre également sur les quais. "La lagune de Venise n'est pas une branche de mer, c'est une lagune. Les navires de croisière ne sont pas compatibles, en particulier avec l'érosion" ; "Je considère que ce sont des monstres. Et je me sens toute petite", lançaient par exemple deux Vénitiens en colère. Le gouvernement italien avait pourtant voté, en mai dernier, une loi interdisant l'entrée des bateaux de croisière dans la lagune. Mais le problème, c'est que le terminal censé les accueillir à l'extérieur de la cité des Doges ne sera construit que dans quelques années. 

Toute l'info sur

Le WE

Un tourisme éclair

Les croisiéristes, eux, se réjouissent d'être de retour dans la Sérénissime. "Nous ne comptions pas dessus au début, mais le maire et le gouvernement de la région nous ont demandé de revenir. Nous allons contribuer au redémarrage de cette ville qui a tant souffert pendant dix-sept mois", a ainsi confié Francesco Galietti, directeur national de Cruise Lines International Association.

Une contribution pas si importante, selon les opposants. Pour eux, les bateaux de croisière apportent un tourisme éclair qui n'est pas forcément bénéfique pour la ville. "Une solution pour Venise serait d'avoir un tourisme maritime différent. Nous avons besoin de bateaux plus écologiques et qui ne ramènent pas des milliers de personnes dans nos ruelles étroites juste pour une fois. Nous avons besoin de visiteurs intéressés par la culture de Venise", plaide de son côté Jane Da Mosto, de l'association "We are here Venise".

Les défenseurs de l'environnement et du patrimoine culturel accusent aussi les grosses vagues engendrées par ces navires, longs de plusieurs centaines de mètres et hauts de plusieurs étages, d'éroder les fondations des immeubles de la Sérénissime, inscrits au patrimoine de l'Unesco, et de mettre en péril le fragile écosystème de sa lagune.

Protéger l'intégrité de la Cité des Doges

Mais le débat sur la présence des géants des mers ne se cantonne pas à Venise et a depuis toujours une dimension internationale, due à la notoriété de cette destination touristique, l'une des plus prisées au monde. Mardi 1er juin, une pléthore d'artistes internationaux, de Mick Jagger à Wes Anderson en passant par Francis Ford Coppola et Tilda Swinton, ont ainsi adressé une lettre ouverte au président italien Sergio Mattarella, au Premier ministre Mario Draghi et au maire de Venise pour demander entre autres un "arrêt définitif" de la circulation des navires de croisière. 

Cette lettre intitulée "Un décalogue pour Venise", également signée par l'ex-ministre française de la Culture Françoise Nyssen, demande une meilleure gestion des flux touristiques, la protection de l'écosystème de la lagune et la lutte contre la spéculation immobilière, pour protéger "l'intégrité physique, mais aussi l'identité culturelle" de la Cité des Doges.

Lire aussi

Chaque année, près de 600 navires de croisière accostent dans la cité italienne et représentent 5% du nombre de touristes, très loin des 28 millions de visiteurs annuels.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Impôt sur les successions, retraite à points, tarification du carbone... Les propositions phares du rapport remis à Macron pour l'après-Covid

Portugal-France : les Bleus qualifiés, ils affronteront la Suisse en 8e de finale

Covid-19 : que sait-on du nouveau variant Delta Plus découvert en Inde ?

EN DIRECT - Fléchissement de la vaccination : "On doit faire beaucoup mieux", alerte Jean Castex

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.