Vents violents et pluies diluviennes : le super typhon Mangkhut s’abat sur les Philippines

International
DirectLCI
VIGILANCE - Le super typhon Mangkhut a touché tôt samedi (ce vendredi soir heure française) le nord des Philippines, frappé par des vents atteignant les 255 km/h et des pluies abondantes

C’est le typhon le plus violent à toucher l’archipel depuis le début de l’année. Il est présenté comme "un monstre". Il l’est par son diamètre : 900 km, et même 1400 en tenant compte des zonées où le vent dépasse les 60 km/, soit l’équivalent d’un Paris-Lisbonne. Il l'est aussi par sa force : il est classé en catégorie 5/5.


Tandis que l'ouragan Florence balaie la côte est américaine au même moment, le super typhon Mangkhut a touché le nord des Philippines samedi au milieu de la nuit (ce vendredi soir heure française) après avoir traversé le Pacifique. Les îles ont été frappées par des vents atteignant les 255 km/h et des pluies abondantes.

Alerte maximale

Avant l’arrivée du typhon, les autorités philippines avaient augmenté le niveau d'alerte, redoutant des destructions majeures. Des milliers de personnes ont ainsi fui leur logement dans les zones côtières septentrionales d'un pays régulièrement en proie à des désastres naturels.


Les habitants et commerçants de Luçon, la principale île des Philippines, qui compte des millions d'habitants, ont barricadé leurs fenêtres et consolidé leurs toits pour éviter qu'ils ne soient arrachés par les vents.  Les images de l’œil du typhon sont impressionnantes.

L'agence météorologique gouvernementale a émis une alerte "signal quatre", le deuxième niveau le plus élevé pour les tempêtes, pour plusieurs provinces septentrionales de cette île, situées exactement sur la trajectoire du typhon.


Dans ces régions extrêmement pauvres, aux maisons fragiles, les services météo ont prévenu que "les dommages subis par les habitants pourraient être très importants" et s'attendent à de "sévères perturbations dans l'alimentation électrique et les services de communication". 


"On pourrait avoir des vagues hautes comme un bâtiment de quatre étages", a déclaré Michael Conag, le porte-parole de la défense civile locale. "Des maisons pourraient être détruites, surtout les habitations faites de bric et de broc qui sont les plus nombreuses dans les zones côtières."

Quatre millions de personnes sur la trajectoire directe

Les autorités craignent particulièrement les inondations et les glissements de terrain. Les petits villages pauvres de pêcheurs sont aussi très vulnérables aux vents violents et aux immenses vagues qui déferlent sur les côtes. Les associations humanitaires, comme la Croix-Rouge ou Handicap international indiquent, elles, être sur le pied de guerre.


Au moins quatre millions de personnes se trouvent sur la trajectoire directe de Mangkhut, qui devrait ensuite se diriger vers le sud de la Chine, y compris le territoire semi-autonome de Hong-Kong. 


Ce sont environ une vingtaine de typhons qui frappent chaque année les Philippines. Ils font des centaines de morts et aggravent la pauvreté de millions de personnes. La dernière alerte "signal quatre" avait été émise pour Haiyan, le typhon le plus meurtrier à avoir touché les Philippines. C'était en novembre 2013, avec des vents dépassant les 315 km/h. Des vagues géantes, semblables à celles provoquées par un tsunami, avaient tout dévasté sur leur passage. La catastrophe avait fait plus de 7350 morts ou disparus et privé de logement plus de quatre millions d'habitants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter