Victoire de l'Ukraine à l'Eurovision : qui sont les Tatars de Crimée ?

Victoire de l'Ukraine à l'Eurovision : qui sont les Tatars de Crimée ?
International

HISTOIRE - Tous les regards sont braqués sur les Tatars de Crimée après la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision, dans la nuit de samedi à dimanche à Stockholm. Mais qui est cette minorité turcophone et musulmane acquise à Moscou, qui soutient la révolte pro-européenne de Kiev ?

La victoire à l’Eurovision de Jamala, une Tatare de Crimée originaire de la péninsule ukrainienne, est très symbolique pour cette minorité turcophone et musulmane, opprimée pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce dimanche, les projecteurs du monde entier sont braqués sur ce peuple, acquis à Moscou, qui a tout de même soutenu la révolte pro-européenne à Kiev. Qui sont les Tatars de Crimée ?

Près de 200 000 Tatars sont déportés par l'union soviétique

Entre 1944 et 1947, la quasi-totalité des Tatars de Crimée, alors accusés par Staline de collaborer avec les nazis pendant l’occupation allemande, sont entassés dans des wagons de marchandises et déportés en Asie centrale et principalement en Sibérie. Près de 32 000 membres de la police de l’URSS se sont attelés à la tâche : des préavis de 30 minutes ont été remis aux Tatars leur ordonnant de ramasser leurs effets personnels, avant d’être expulsés hors de la Crimée.

Au total, 193 865 Tatars ont été déportés dans des Républiques membres de l’Union soviétique. Les Tatars de l’armée rouge, ont eux été expédiés dans des camps de travail en Sibérie. Les conditions de vie rudes, la faim, la soif et la propagation de maladies ont eu de graves conséquences. Selon les militants qui ont étudié en 1960, les conséquences démographiques de cette déportation massive, 45% des déportés sont morts dans les camps.

La Crimée acquise de nouveau à Moscou

En 1967, les Tatars de Crimée sont lavés des accusations qui sont portées à leur encontre depuis plus de vingt ans. En 1990, ils peuvent enfin regagner la Crimée au sud de l'Ukraine et à l'ouest de la région du Kouban en Russie, mais demeurent horrifiés de voir leur terre annexée par la Russie. Ils y sont majoritairement opposés.

Car si la région obtient le statut de République autonome de Crimée au sein de l'Ukraine indépendante en 1991 après la chute de l’URSS, elle est finalement réintégrée à la Russie en tant que sujet fédéral en 2014. En avril, la justice russe a classé l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis, dans la catégorie des "organisations extrémistes". Les abus visant les Tatars ont eux, été dénoncés par l'ONU, les Etats-Unis et le Parlement européen.

A LIRE AUSSI 
>>  Les Tatars de Crimée, une minorité prise au piège par la crise en Ukraine

>>  Eurovision : la victoire de l'Ukraine ravive les tensions politiques avec la Russie
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter