Victoire du FN : le "choc" dans la presse européenne

International
DirectLCI
REVUE DE PRESSE - Au lendemain du scrutin européen, la victoire en France du Front national ne passe pas inaperçue dans le reste des Etats membres. Les grands quotidiens européens soulignent un "choc" électoral et parlent de "débâcle" pour le président François Hollande. Tour d'horizon des unes du jour chez nos voisins.

La presse européenne est unanime lundi matin sur le "choc" de la victoire en France du Front national aux élections européennes. Un "tremblement de terre", décrit le quotidien italien Repubblica. D'autant plus fort, soulignent plusieurs journaux européens, que la vague europhobe annoncée à travers l'Union n'a pas eu lieu. Le titre autrichien Kurier souligne d'ailleurs que "le coup de barre à droite" a été "moins spectaculaire qu'annoncé", malgré la percée du parti d'extrême droite FPÖ arrivé en troisième position dimanche, avec près de 20% des suffrages.

> Retrouvez notre dossier complet sur les élections européennes

Le grand quotidien britannique The Times associe en une de son édition du jour, illustrée par un portrait de Marine Le Pen, le triomphe de la formation britannique anti-Europe Ukip et "la tempête Front national en France". Pour le Guardian, "le Front national bat à plates coutures les partis traditionnels français aux européennes". Avec un quart des voix récoltées, "Mme Le Pen mène la marche de l'extrême droite sur l'Europe", poursuit le Daily Mail, dans le même esprit que le Financial Times qui voit le FN "à la tête d'un tremblement de terre populiste".

"Pour le président Hollande, c'est une débâcle"

En Allemagne, les résultats du scrutin européen en France font également sensation. Le quotidien populaire Bild, le plus lu d'Allemagne, parle d'un "choc électoral en France", et Die Welt estime que "pour le président Hollande, c'est une débâcle". Ce dernier "se trouve de plus en plus affaibli. Cela devrait être encore plus difficile pour lui d'engager les réformes nécessaires", juge le titre conservateur.

En Espagne, où les petites formations progressent au détriment des deux grands partis - le Parti populaire, à droite, et le PSOE, parti socialiste d'opposition -, on s'interroge également sur la montée de l’extrême droite "qui déferle sur la France", selon El Mundo. El Pais, de son côté, note la victoire d'un "nouveau FN, beaucoup plus structuré qu'auparavant".

> Les résultats dans votre région

> Voici le nouveau visage du Parlement européen

> Qui sont vos eurodéputés (depuis 2004)

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter