VIDÉO - 8 minutes et 46 secondes de silence lors d'une poignante cérémonie d'hommage à George Floyd

8 minutes et 46 secondes de silence observées lors d'une poignante cérémonie d'hommage à George Floyd
International

HOMMAGE - La famille de Georges Floyd, mais aussi des responsables religieux ou politiques ainsi que des célébrités, se sont rassemblés jeudi 4 juin à Minneapolis pour honorer la mémoire de cet Afro-Américain, dont la mort à 46 ans sous le genou d'un policier blanc le 25 mai a déclenché une profonde vague de colère aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

Un cercueil doré entouré de fleurs, une grande peinture murale, des dizaines d’invités et des centaines de personnes réunies à l’extérieur : une cérémonie d’hommage s’est déroulée à l'université chrétienne North Central de Minneapolis jeudi 4 juin pour honorer la mémoire de George Floyd, mort le 25 mai lors de son interpellation violente par la police.

La cérémonie, en présence de personnalités noires comme le rappeur T.I. ou le comique Kevin Hart, a commencé par une émouvante interprétation de "Amazing Grace" après que le maire de Minneapolis s'est agenouillé en pleurs devant le cercueil. Le corps de George Floyd avait été transporté en fin de matinée à l'université. Au passage du corbillard, le chef de la police de Minneapolis Medaria Arradondo avait posé un genou à terre, un geste symbolique de la dénonciation des violences policières à l'encontre des Afro-Américains.

Parmi les invités figuraient Roxie Washington, la mère de la fille de George Floyd, Martin Luther King III, le fils de l'icône de la lutte pour les droits civiques de la minorité noire aux Etats-Unis, le révérend Jesse Jackson, autre figure de la communauté, et la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, un temps candidate à la primaire démocrate pour l’élection présidentielle.

8 minutes et 46 secondes de silence

L’hommage, diffusé en direct sur les télés américaines, a notamment été marqué par un silence de 8 minutes et 46 secondes, le temps pendant lequel le policier Derek Chauvin est resté agenouillé sur le cou de George Floyd malgré ses supplications, entraînant sa mort.

Prenant la parole, le frère du défunt, Philonise Floyd, a dénoncé sous les applaudissements "la pandémie de racisme et de discrimination" qui l'a emporté. Une expression utilisée également par Ben Grump, l’avocat de la famille : "Ce n'est pas la pandémie du coronavirus qui a tué George Floyd (...) c'est la pandémie beaucoup trop familière aux Etats-Unis du racisme et de la discrimination qui a tué George Floyd."

Lire aussi

Le révérend Al Sharpton, figure du mouvement de défense des droits civiques, a pour sa part prononcé un éloge funèbre très politique. "George Floyd ne devrait pas être parmi les morts. Il n'est pas mort d'un problème de santé commun. Il est mort d'un dysfonctionnement commun du système judiciaire américain", a-t-il déclaré, voyant dans le genou qui a écrasé le cou de George Floyd le symbole de l'oppression des Afro-Américains aux Etats-Unis. "L'histoire de George Floyd est l'histoire des Noirs", a-t-il déclaré. "La raison pour laquelle nous n'avons jamais pu être ce que nous voulions être, c'est parce que vous aviez le genou sur nos cous !" 

"Ce qui est arrivé à Floyd arrive tous les jours dans ce pays, dans les secteurs de l'éducation, des services de santé et dans tous les aspects de la vie américaine", a-t-il aussi proclamé, appelant la police à rendre des comptes. 

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Les messages du révérend faisaient écho aux manifestants qui, au même moment, se trouvaient sur le mausolée improvisé à l'endroit où George Floyd a été tué. Une autre cérémonie d'hommage est prévue samedi à Raeford, en Caroline du Nord où George Floyd est né. Ses funérailles auront lieu lundi 8 juin à Houston, au Texas, où il a grandi avant de rejoindre Minneapolis, dans le nord du pays. La dernière cérémonie des obsèques sera célébrée dans l'intimité mardi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent