VIDÉO - "Tu es en chute libre !", Arnold Schwarzenegger se moque (encore) de Trump et de sa cote de popularité

CLASH - Une nouvelle fois, Arnold Schwarzenegger a utilisé les réseaux sociaux pour railler Donald Trump. Cette fois, l'ancien gouverneur de Californie lui reproche ses futures coupes budgétaires dans l'éducation et les programmes d'aides aux pauvres.

Entre Arnold Schwarzenegger et Donald Trump, c’est loin d'être l’amour fou. Depuis plusieurs mois, les deux hommes s’affrontent sur les réseaux sociaux et par médias interposés. La dernière attaque est lancée par le Terminator. Il y a quelques jours, Donald Trump a présenté son budget pour l’année 2018 et a suscité de très vives réactions. 


Souhaitant augmenter très largement le budget de la défense, Donald Trump a prévu de compenser en réduisant drastiquement l’aide aux programmes extra-scolaires dans les écoles primaires et les collèges. Cette coupe budgétaire concernerait environ 1.5 million d’élèves, selon des associations de parents d’élèves. 


Le programme "Meals on Wheels", qui sert à livrer des repas à domicile aux personne âgées et démunis devrait lui aussi être la victime du budget de Donald Trump. Plus de deux millions d’Américains resteront donc sur le carreau si ce programme n’est plus financé.

Un Schwarzy en colère

Ce mardi, l’ancien gouverneur de la Californie a publié une vidéo sur Twitter dénonçant la décision de Donald Trump. "Enlever les programmes extra-scolaires pour les enfants et la distribution de repas pour les pauvres, ce n’est pas comme ça que tu vas rendre l’Amérique plus grande !", a-t-il lancé au président américain. Arnold Schwarzenegger a profité de l’occasion pour proposer d’accompagner Donald Trump dans une école située à côté de la Maison Blanche afin qu’il réalise l’impact qu’aura sa décision sur les enfants.


En plus des attaques sur son budget, Schwarzenegger a tancé Donald Trump sur sa cote de popularité : "Les chiffres de ta cote de popularité sont tombés et tu es en en chute libre ! Wow, maintenant, tu es autour des 30%", lance-t-il sur un ton moqueur. En effet, après 60 jours de présidence, Donald Trump a la cote de popularité la plus basse pour un président depuis la Seconde Guerre Mondiale, avec 37% d’opinions positives.

Des mois d’attaques

Depuis des mois, les échanges entre les deux hommes sont tendus. Au lendemain de l’élection de Donald Trump, Arnold Schwarzenegger l'avait exhorté à "gouverner pour tous les Américains". Des propos que le milliardaire n’avait pas appréciés. 


Lors d’une conférence, Donald Trump l’avait d'ailleurs accusé d’être responsable de la déprogrammation de l’émission "The Apprentice", un show animé par le milliardaire avant que Schwarzenegger ne le remplace (les audiences ont depuis pâti du nouveau présentateur). Le Terminator lui avait répondu dans une vidéo postée sur twitter où il proposait au nouveau Président des États-Unis d’échanger de travail. Plus récemment, il a menacé de "lui éclater la tête contre une table" lors d’une interview.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter