VIDÉO - Un navire de guerre américain percute un pétrolier, 10 marins portés disparus

DirectLCI
COLLISION - Dimanche vers 23h30 heure française, un navire de guerre américain a percuté un pétrolier battant pavillon libérien au large de Singapour. La collision a fait cinq blessés. Dix marins sont également portés disparus.

C’est le deuxième accident impliquant un navire de guerre américain en deux mois. Dimanche vers 23h30 heure française, le destroyer américain USS John S. McCain a percuté un pétrolier au large de Singapour, près du détroit de Malacca. "Les premiers rapports indiquent que l'USS John S. McCain a subi des dommages à bâbord arrière. Il y a actuellement 10 marins portés disparus et cinq ont été blessés", indique un communiqué de l’US Navy.


Quatre des blessés ont été évacués en hélicoptère vers un hôpital de Singapour avec des blessures légères. Le cinquième n’aurait eu besoin d’aucun examen médical supplémentaire. L'autre bateau impliqué dans la collision, battant pavillon du Liberia, pèse plus de 30.000 tonnes. Il est utilisé pour le transport de pétrole et produits chimiques. Pour le moment, aucune trace de pétrole ou d'huile n'a été aperçue à la surface de l'eau, précise l'US Navy.

Des opérations de recherche en collaboration avec les autorités locales ont été lancées. Singapour a affrété trois remorqueurs et quatre bateaux de garde-côtes, tandis que la Malaisie, dont l'Etat de Johor est proche du lieu de la collision, a dépêché huit bateaux. Le pays devrait également envoyer un avion. Un hélicoptère américain participe aussi aux recherches, tandis que deux autres avions américains sont attendus sous peu dans la zone. Toujours aussi réactif sur les réseaux sociaux, Donald Trump a adressé ses pensées et prières aux marins à bord de l’USS John S. McCain, qui faisait route vers le port de Singapour. 

Le 17 juin, sept marins avaient perdu la vie dans une collision entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs sous le pavillon philippin, au large de la ville japonaise de Yokosuka. Le navire avait été fortement endommagé par un violent choc avec l'ACX Crystal, beaucoup plus massif. La coque percée avait entraîné une entrée d'eau dans une salle des machines, la salle de radio et des espaces de couchage, dans lesquels des plongeurs avaient retrouvé les corps des marins, âgés de 19 à 37 ans. D'après un responsable du Pentagone, l'équipage du destroyer sera "certainement" tenu responsable de l'accident, rapporte l'AFP.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter