Une piétonne tuée par une voiture autonome Uber, du jamais vu

DirectLCI
ACCIDENT - Uber a indiqué ce lundi qu'un de ses véhicules autonomes avait percuté une piétonne à Tempe (Arizona), dans le sud-est des Etats-Unis. La femme est décédée une fois arrivée à l’hôpital.

Voilà déjà de longs mois qu’Uber veut se passer des conducteurs pour rentabiliser son service de voiture de transport… avec chauffeur (VTC). Pour ce faire, l’entreprise effectue depuis lors des tests de véhicules autonomes aux États-Unis. Mais l’expérience pourrait bien être déjà arrivée à son terme, ce lundi, avec la nouvelle de la mort d’une piétonne, percutée par une de ces voitures tandis qu’elle traversait hors des clous à Tempe (Arizona). Il s’agit du premier accident mortel lié à ces tests.

En vidéo

Voitures autonomes : quelles sont les limites ?

"Une femme marchant en dehors du passage piétons"

Le drame est survenu dans la nuit de dimanche à lundi. Un salarié d’Uber se trouvait alors dans le véhicule, derrière le volant, mais il agissait en tant qu’opérateur. L’entreprise a confirmé, ce lundi via un porte-parole, que la voiture "était en mode autonome lors de la collision". 


De son côté, la police a donné ces quelques précisions dans un communiqué : "Le véhicule Uber circulait lorsqu'une femme marchant en dehors du passage piétons a traversé la route et été percutée." Celle-ci a été transportée à l'hôpital, où elle est décédée, a ajouté Uber, qui affirme collaborer avec les enquêteurs.

En vidéo

Etats-Unis : une voiture autonome d'Uber tue une piétonne

Le programme de tests suspendu

Pour mémoire, au mois de mars 2017, une voiture autonome d’Uber avait déjà provoqué un accident, dans la même ville de Tempe, percutant un autre véhicule qui ne lui avait pas cédé la priorité, sans toutefois faire de blessé grave. L'événement avait provoqué l'arrêt temporaire de son programme de tests. 

Ce lundi, l’entreprise a dû encore annoncer la suspension de ses essais en Amérique du Nord... Une suspension qui, cette fois, devrait durer bien plus longtemps. L'agence fédérale de la sécurité routière a, elle, annoncé l'envoi sur place d'une équipe spéciale pour enquêter et faire la lumière sur l'affaire. 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter