Adieux de Donald Trump : un départ en musique

Adieux de Donald Trump : un départ en musique

Pour bien signifier qu'il refusait de passer le relai à son successeur, Donald Trump a quitté Washington trois heures avant la fin de son mandat, direction la Floride. L'ancien animateur de télévision n'a rien perdu de son sens de la mise en scène.

Un tube disco pour finir sa présidence. Des adieux à son image. Décidément jusqu'à la dernière seconde, Donald Trump gouvernait les États-Unis avec un style inimitable. Et son départ restera dans les mémoires. Il commence un peu plus tôt. Le soleil se lève à peine sur la Maison Blanche. Il est 8H15, Donald Trump sort pour le dernière fois du bâtiment qu'il a occupé pendant quatre ans. Lui et sa femme apparaissent main dans la main. Le président quitte le lieu du pouvoir en levant le poing. Un message et un dernier au revoir. Donald et Melania Trump s'envolent vers la base aérienne où ils feront leur discours final. Mais surprise, en l'air, l'hélicoptère change de cap et fait un détour. Comme pour lui dire adieu, le président s'offre un survol du Capitole, l'Assemblée, le cœur de la démocratie américaine.

Toute l'info sur

Le 20h

À l'atterrissage, on passe de la pop des années 80 : Gloria. Donald Trump la faisait régulièrement jouer lors de ses meetings électoraux. D'ailleurs, on s'y croirait presque en campagne présidentielle. Les drapeaux, la musique, un public de fan, comme s'il n'avait pas perdu mais tout gagné. Et chose rare, il laisse Melania dire quelques mots. "Être votre première dame a été le plus grand honneur. Merci pour votre amour". Donald Trump commence en parlant du passé, et termine en évoquant le futur. Soudainement, les Village People passent, autre hymne de sa campagne. Le président sortant donne à ses adieux un air de simple au revoir. Donald Trump s'envole vers la Floride sur l'une de ses chansons préférées, My way. Frank Sinatra s'y félicite d'avoir toujours fait les choses à sa façon.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Hidalgo souhaite "adapter" et repousser l'heure du couvre-feu à Paris

Lire et commenter