VIDÉO - Kaboul : l’incroyable opération secrète de vétérans américains

VIDÉO - Kaboul : l’incroyable opération secrète de vétérans américains

AFGHANISTAN - Des vétérans américains ont volé au secours de plus de 600 Afghans lors d'une opération secrète baptisée "Pineapple Express". Le 20H de TF1 retrace cette exfiltration digne d'un film hollywoodien.

Ce sont des larmes de joie que l’on pouvait voir sur certains visages afghans à leur arrivée aux États-Unis. Et pour cause, plusieurs familles ont été sauvées grâce à une opération secrète baptisée "Pineapple Express". Le JT de 20H de TF1 nous la raconte dans la vidéo ci-dessus.

Toute l'info sur

Le 20h

Cette opération a été organisée par le lieutenant-colonel Scott Mann : lorsque Kaboul tombe aux mains des talibans, il refuse de laisser sur place les Afghans l'ayant aidé à les combattre. Avec d’autres vétérans américains, il organise alors tout un réseau de passeurs. Certains des ex-soldats repartent même à Kaboul avec l’objectif de sauver des centaines d’alliés. L'un d'eux, David Maple, réussit ainsi à faire évacuer deux interprètes qu’il connaissait. "Une fois qu’ils sont arrivés à l’aéroport, ils m’ont passé un soldat américain au téléphone, et je lui ai expliqué qu’un de mes contacts arrivait pour les faire rentrer", explique-t-il à TF1. 

Plus de 600 Afghans évacués

L’opération se passe de nuit et permet de faire évacuer plus de 600 Afghans et leurs familles. Pour eux, les risques sont grands car les talibans traquent tous ceux qui ont aidé les Américains. C’est le cas d’un ex-interprète pour l’armée tentant de fuir avec sa famille, pour qui un drame va se jouer. L’homme est guidé depuis les États-Unis par Andrew Darlington, un ancien soldat avec qui il a combattu. "J’ai été très direct avec lui. Je lui ai dit que je ne savais pas si on aurait un autre créneau pour le faire sortir", raconte-t-il. 

Lire aussi

Les deux hommes échangent par messages. Au même moment, un kamikaze se fait exploser devant l’aéroport. L’interprète et sa femme sont tués avec plus de 170 autres personnes, mais les enfants du couple survivent. "Le petit demande sans cesse : ‘où est papa, où est maman ?’. Il ne comprend pas", se désole Andrew Darlington. Malgré le fait que l’aéroport est aux mains des talibans, les vétérans américains promettent de poursuivre l’opération "Pineapple" pour continuer à sauver des vies. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde va exporter 8 millions de vaccins en octobre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.