Les attentats perpétrés à Kaboul vivement condamnés à l'international

Deux attentats explosifs coordonnés ont eu lieu sur l'aéroport de Kaboul. Plusieurs personnes ont été tuées. Les attentats n'ont pas encore été revendiqués.

RÉACTIONS - Les attentats-suicides qui ont frappé les abords de l'aéroport de Kaboul jeudi ont provoqué une pluie de réactions et de condamnations à l'international.

Le double attentat meurtrier qui a eu lieu à Kaboul, en Afghanistan, a été vivement condamné à travers le Monde. En premier lieu par la France où Emmanuel Macron a dénoncé "avec la plus grande fermeté les attaques terroristes" revendiquées par l'État islamique qui a notamment coûté la vie à 13 militaires américains et 18 autres ont été blessés. 

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Dans un communiqué, le président de la République Emmanuel Macron a fait part de "ses condoléances aux familles des victimes américaines et afghanes", a adressé "son soutien aux blessés" et salué "l'héroïsme de celles et ceux qui sont sur le terrain pour mener à bien les opérations d'évacuation". Il s'est également exprimé au sujet de l'évacuation de ressortissants français et afghans. "La France les mènera à leur terme et maintiendra dans la durée l'action humanitaire et de protection des Afghans menacés", a déclaré Emmanuel Macron. 

La France maintiendra dans la durée l'action humanitaire et de protection des Afghans menacés- Emmanuel Macron

Par la voix de son secrétaire générale, Jens Stoltenberg, l'Otan a également condamné "fermement cet attentat terroriste horrible", tout en soulignant que la priorité restait "d'évacuer autant de gens que possible vers un environnement sûr, le plus rapidement possible". De son côté, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a condamné "les attaques lâches et inhumaines à l'aéroport de Kaboul".

Angela Merkel et Boris Johnson ont réagi

En Europe, la chancelière allemande Angela Merkel a dénoncé un attentat "absolument ignoble". "Il s'agit d'une situation très, très tendue pour faire sortir les gens du pays", a-t-elle indiqué. Outre-Manche, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé que les opérations d'évacuation allaient continuer malgré les attentats revendiqués par l'État islamique :  "Clairement, ce que montre cette attaque, c'est l'importance de continuer ce travail de la manière la plus rapide et la plus efficace possible dans les heures qui nous restent, et c'est ce que nous allons faire", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Dans le reste du Monde,  le Qatar a dénoncé l'attaque et rejeté "la violence et le terrorisme quelles que soient les motivations et les causes". L'Égypte a également condamné "la double attaque terroriste" et renouvelé "sa solidarité dans le combat contre toutes les formes de terrorisme, de violence et d'extrémisme", selon le ministère des Affaires étrangères. Finalement, la Jordanie a fait part de sa condamnation et dénoncé le "terrorisme qui reste une menace dangereuse".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.