Afghanistan : Joe Biden sous le feu des critiques

Afghanistan : Joe Biden sous le feu des critiques

Les attentats à Kaboul ont aussi des répercussions très fortes aux États-Unis. Le pays soutenait jusqu'à présent largement le retrait des troupes américaines précipité par Joe Biden, mais la mort de 13 soldats hier a-t-elle changé la donne ?

Un long silence pour marquer l'émotion, le recueillement, une pause qui trahit peut-être aussi le doute, car après une longue journée passée dans la Situation Room de la Maison-Blanche, la cellule de crise, Joe Biden ne sait plus à quelle tactique se vouer. Un discours plein de contradiction. Il confirme le retrait des troupes américaines d'Afghanistan à la date du 31 août, mais assure aussi qu'il traquera les coupables de ces attentats. Comment faire alors sans troupe sur le terrain ?

Toute l'info sur

Le WE

Aujourd'hui, une petite frange de républicains radicaux réclame son départ : "Joe Biden mérite l'impeachment. Il compare la situation à Kaboul avec la débâcle du Viêtnam et la chute de Saïgon en 1975". En tout cas, Joe Biden connaît la première crise de sa présidence. Ses opposants critiquent l'impréparation générale de ce retrait : "cette situation est facile à anticiper et nos décisions politiques auraient dû les éviter. Il est évident que l'administration Biden est trop brouillonne dans sa réponse. La coordination des évacuations, par exemple, a été, on peut le dire, raté". Pourtant, Joe Biden assume d'avoir été contrairement à ses prédécesseurs le président qui aura mis fin à la guerre, même si celle-ci est perdue après 20 ans et 2 400 soldats américains tués.

Aujourd'hui, le sentiment d'une guerre vaine qui se termine comme elle avait commencé avec un attentat mortel contre les Américains et les talibans au pouvoir en Afghanistan. D'après notre correspondant à Washington, Axel Monnier, l'opinion américaine a jusqu'ici largement soutenu Joe Biden et sa décision de retirer les troupes d'Afghanistan. Et ce matin encore, d'après un sondage publié après les attentats de Kaboul, il semble que ce soit encore le cas même si le chiffre est en baisse, car effectivement, c'est bien cela qui pourrait changer la donne auprès des Américains : la résurgence d'une possible menace terroriste.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Covid-19 : quels sont les départements où le nombre de cas augmente à nouveau ?

Le permis à points est-il sans effet sur la mortalité routière ?

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Ces propositions qu'Eric Zemmour emprunte au programme 2017 de François Fillon

Femme de ménage, j’ai plusieurs employeurs, lequel me versera l'aide de 100 euros ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.